Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LAGARDERE S.C.A.

MMB - FR0000130213 SRD PEA PEA-PME
15.690 € +1.03 % Temps réel Euronext Paris

Lagardere s.c.a. : Sous la pression du fonds Amber, les dirigeants de Lagardère baissent de 20% leur rémunération

mercredi 15 avril 2020 à 12h02

(BFM Bourse) - Après avoir finalement renoncé totalement à verser un dividende, comme l'y exhortait Amber Capital, les dirigeants de Lagardère se plient (partiellement) à la demande du fonds de réduire sa rémunération. Mais en s'assurant d'un huis-clos lors de l'assemblée générale, maintenue le 5 mai soit en plein confinement, la direction évite soigneusement la confrontation directe avec le premier actionnaire de l'entreprise.

Un nouvelle fois, Lagardère dénonce les visées du fonds Amber Capital, désormais son premier actionnaire, mais fait suite à ses propositions. Après avoir renoncé à verser un dividende (au lieu de se contenter d'en diminuer le montant de 23%, le groupe indique par la voix de son co-gérant Pierre Leroy dans les colonnes du Figaro, que les hauts dirigeants vont réduire leur salaire de 20%.

Dans un courrier adressé à Arnaud Lagardère jeudi 9 avril, le patron d'Amber Joseph Oughourlian a réclamé, en tant que premier actionnaire, une baisse des rémunérations des dirigeants ainsi qu'un report de l'assemblée générale en réaction aux turbulences que traverse le groupe du fait de l'épidémie du Covid-19.

Prenant acte de l'abandon pur et simple dividende -prôné par le fonds au lendemain de l'annonce initiale d'une réduction de 1,30 à 1 euro par action- Amber Capital soulignait que "les actionnaires ne peuvent toutefois pas être les seuls à faire des sacrifices aux côtés des salariés du groupe : il serait incompréhensible et irresponsable que les membres du comité exécutif et du conseil de surveillance ne fassent pas, eux aussi, des concessions dans l’intérêt de la société qu’ils dirigent". "Nous regrettons d’avoir à solliciter de telles mesures qui auraient pu – et dû – être annoncées spontanément par la gérance et le conseil de surveillance pour témoigner de leur solidarité", appuyait Joseph Oughourlian.

Les montants versés au fonds de solidarité

Dans un entretien accordé mardi au Figaro (moins d'une semaine après celui du président du conseil Patrick Valroff dans le même journal), le co-gérant Pierre Leroy, présenté comme un fidèle de la famille Lagardère, annonce que les cinq membres de la gérance et du comité exécutif, Arnaud Lagardère, lui-même, Thierry Funck-Brentano, Ramzi Khiroun et Gérard Adsuar, "ont décidé d’abandonner 20% de leur salaire fixe jusqu’à l’été et davantage si la situation se prolonge", les sommes correspondantes seront versées au fonds de solidarité de 5 millions d'euros.

Un geste qui va toutefois moins loin que ce que réclamait Amber, qui calculait que si les membres de la gérance renonçaient à leur rémunération variable, "plus de 3 millions d’euros pourraient être économisés et venir s’ajouter aux 5 millions d’euros alloués au "fonds solidaire Covid"". Or, Pierre Leroy indique au Figaro que la part variable due au titre de l’année 2019 "est maintenue".

Pas de confrontation à l'AG

"À titre personnel, je pense que la démarche du fonds Amber, qui vise à faire table rase du conseil de surveillance et à vouloir révoquer les gérants, n’est ni responsable, ni respectable. En plein cœur de la très grave crise mondiale que nous traversons, le groupe requiert une mobilisation et une concentration de la direction comme de toutes les équipes", confie également Pierre Leroy, qui a effectué toute sa carrière dans le groupe avant d'en être nommé co-gérant en 2004.

En attendant, les mesures liées à cette fameuse crise mondiale permettent à la gérance d'éviter d'avoir à se confronter au premier actionnaire. En effet, alors que le confinement doit prendre fin le 11 mai, le co-gérant indique que le groupe maintiendra son assemblée générale "le 5 mai à huis clos dans les conditions édictées par la loi et l’ordonnance gouvernementale, qui écartent par sécurité sanitaire la présence physique des actionnaires". Ce qui fait que" compte tenu de l’impossibilité de sa présence, Amber ne pourra donc pas être scrutateur". Dans son dernier communiqué, le fonds jugeait "impératif" de revenir sur le maintien de l'assemblée en plein confinement, pour la reporter comme l'ont fait notamment Accor, PSA, Scor ou Vinci à la période post-confinement. Selon Amber, le maintien au 5 mai porte "une atteinte grave à la démocratie actionnariale".

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LAGARDERE S.C.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.00 % vs -0.16 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat