Bourse > Lagardere s.c.a. > Lagardere s.c.a. : Le magazine féminin "be" contraint de repenser son modèle
LAGARDERE S.C.A.LAGARDERE S.C.A. MMB - FR0000130213MMB - FR0000130213
27.895 € -0.91 % Temps réel Euronext Paris
28.085 €Ouverture : -0.68 %Perf Ouverture : 28.160 €+ Haut : 27.840 €+ Bas :
28.150 €Clôture veille : 120 657Volume : +0.09 %Capi échangé : 3 658 M€Capi. :

Lagardere s.c.a. : Le magazine féminin "be" contraint de repenser son modèle

tradingsat

(Tradingsat.com) - L'hebdomadaire "Be" de Lagardère passera en mensuel à partir d'octobre 2012 et se lancera dans l'e-commerce via son site, ont rapporté mardi Les Echos. Entre 15 et 20 suppressions de postes sont prévues au sein de la rédaction, sur un total de 41 personnes.

Le magazine féminin du groupe Lagardère, confronté à une forte concurrence de magazines tels que "Elle" et "Grazia", avait réalisé des ventes inférieures aux objectifs initiaux du groupe et était passé au format poche en janvier, pour réduire ses coûts de production et rétablir ses finances.

Lancé en avril 2010, le magazine qui se voulait "haut de gamme, générationnel et à destination des jeunes trentenaires", a vu sa diffusion France baisser de 12,6% au premier trimestre, à 132 857 exemplaires, ce que des recettes publicitaires pourtant en croissance (18% au premier semestre) n'ont pas permis de compenser, selon Les Echos. Pour sa nouvelle version, le magazine qui cible les 18-35 ans utilisera un papier de meilleur qualité, sera plus coûteux et repassera en grand format.

Le développement de l'e-commerce devrait aider le groupe à augmenter ses recettes à partir d'octobre. Pour ce faire le groupe va créer une nouvelle société, Lagardère Active WebCo, contrôlée à 70 % et à laquelle il apportera la structure Elle Passions, la boutique par correspondance créée sur "Elle". Franck Espiasse-Cabau estime à 200 000 le nombre de membres actifs sur le site de Be et veut accueillir des marques qui pourront vendre leurs produits. L'éditeur du pôle féminin de Lagardère, dont les propos sont rapportés par Les Echos, n'aurait toutefois pas souhaité préciser le montant de l'investissement.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...