Bourse > Lagardere s.c.a. > Lagardere s.c.a. : Grimpe, conserve du potentiel selon un analyste
LAGARDERE S.C.A.LAGARDERE S.C.A. MMB - FR0000130213MMB - FR0000130213
27.190 € -1.06 % Temps réel Euronext Paris
27.585 €Ouverture : -1.43 %Perf Ouverture : 27.640 €+ Haut : 27.100 €+ Bas :
27.480 €Clôture veille : 249 792Volume : +0.19 %Capi échangé : 3 566 M€Capi. :

Lagardere s.c.a. : Grimpe, conserve du potentiel selon un analyste

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lagardère se trouve dans le haut du tableau sur le SBF 120, après avoir annoncé des résultats 2012 en ligne avec les attentes ainsi qu'une cession de sa participation de 7,5% dans EADS d'ici fin juillet, avec une affection de la somme (2,5 milliards d'euros environ) à la rémunération des actionnaires et au désendettement.

Pour rappel, Lagardère affiche un résultat net part du groupe de 89 millions d'euros en 2012, contre -707 millions en 2011, qui incluaient des pertes de valeur d'un montant de 895 millions.

Le résultat net ajusté part du groupe (qui exclut la contribution d'EADS et les éléments non opérationnels) baisse à 207 millions, du fait essentiellement de l'incidence des cessions de la PMI (Presse Magazine Internationale) et des radios en Russie.

Le résultat opérationnel courant (Résop) du pôle média s'établit à 358 millions d'euros, légèrement supérieur (+0,8%) aux objectifs, qui excluaient ces éléments de périmètre.

Le chiffre d'affaires s'élève à 7.370 millions, stable à données comparables (-0,2%) et en baisse en données brutes (-3,7%), un écart lié essentiellement à l'effet de périmètre.

Pour 2013, Lagardère anticipe que le Résop média devrait connaître une croissance comprise entre 0% et 5% par rapport à 2012, à change constant. Cet objectif repose notamment sur une hypothèse de baisse des recettes publicitaires de l'ordre de 5% chez Lagardère Active.

'Au delà de résultats annuels qui traduisent un quatrième trimestre 2012 dégradé, en ligne avec la conjoncture, Lagardère conserve du potentiel du fait de la cession à venir des titres EADS', commente Aurel BGC.

Le bureau d'études indique qu'au cours de 27,48 euros par titre, Lagardère se traite avec une décote de 40,5% par rapport à sa NAV de 46,30 euros par action. 'La cession des titres EADS fera mécaniquement combler cette décote, en permettant de rembourser une partie de la dette de Lagardère et en transformant la compagnie en un pure player des medias', souligne l'analyste.

En résumé, 'Lagardère possède un double potentiel boursier, lié à l'amélioration des marges sur le core business, d'une part, et, d'autre part, à la disparition de la décote de holding et au rerating du titre'.

Un peu avant 13h00, le titre Lagardère grimpe de 4,1% à 28,6 euros, en Bourse de Paris.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI