Bourse > Lagardere s.c.a. > Lagardere s.c.a. : Hachette livre veut stopper la procédure de l'ue
LAGARDERE S.C.A.LAGARDERE S.C.A. MMB - FR0000130213 MMB - FR0000130213   SRD PEA PEA-PME
27.155 € -0.09 % Temps réel Euronext Paris
27.125 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 27.280 €+ Haut : 27.080 €+ Bas :
27.180 €Clôture veille : 105 618Volume : +0.08 %Capi échangé : 3 561 M€Capi. :

Lagardere s.c.a. : Hachette livre veut stopper la procédure de l'ue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lagardère annonce qu'Hachette Livre a présenté des engagements en réponse à l'inquiétude exprimée par la Commission européenne et à titre de règlement amiable de la procédure ouverte par elle dans le secteur de la distribution de livres numériques en Europe.

Ces poursuites visent plusieurs groupes internationaux d'édition, dont Hachette Livre et Apple.

'Les engagements pris devraient amener la Commission européenne à abandonner rapidement les poursuites engagées contre Hachette Livre', estime le groupe.

Ils s'inspirent de l'accord à l'amiable déjà négocié avec le Département américain de la justice, à ceci près qu'ils ne comprennent ni contrepartie financière, ni amende.

Hachette Livre est convaincu de n'avoir à aucun moment contrevenu au droit de la concurrence, et la présentation d'engagements ne vaut en aucune façon reconnaissance de culpabilité.

Hachette Livre considère que sa décision unilatérale de négocier des contrats de mandat avec Apple et d'autres distributeurs numériques allait dans le sens des intérêts à long terme du monde du livre, et en particulier des auteurs, des lecteurs et des libraires, et a eu pour résultat de stimuler la concurrence sur le marché des livres numériques.

Toutefois, Hachette Livre a décidé que par son coût, sa durée et les distractions qu'elle engendrerait, une procédure contentieuse devant la Commission européenne aurait un effet négatif sur la marche de ses affaires et plus généralement sur le développement du marché des livres numériques.

Hachette Livre s'est donc engagé à renégocier les contrats de mandat régissant la vente de ses livres numériques en Europe, en donnant à ses revendeurs mandataires une certaine souplesse dans la fixation des prix de vente pendant une période de deux ans dans les pays où la législation le permet, et en s'interdisant d'y faire figurer des clauses de client le plus favorisé pendant une période de cinq ans.

Selon le groupe, la Commission européenne va à présent recueillir les réactions des parties intéressées et devrait ensuite être en mesure de clore définitivement son enquête.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...