Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LAGARDERE S.C.A.

MMB - FR0000130213 SRD PEA PEA-PME
20.600 € +1.68 % Temps réel Euronext Paris

Lagardere s.c.a. : Devenu deuxième actionnaire de Lagardère, Amber veut mettre à bas la commandite

mercredi 12 février 2020 à 14h20
Devenu deuxième actionnaire de Lagardère, Amber veut mettre à bas la commandite

(BFM Bourse) - Le fonds activiste est monté à 10,58% des parts du groupe Lagardère, ce qui le place derrière le fonds souverain du Qatar (13%) mais nettement devant Arnaud Lagardère. Amber affiche clairement son objectif : obtenir l'abandon du statut de commandite, qui rend inamovible l'actuel patron du groupe. Pas gagné vu la répartition actuelle des droits de vote.

La pression monte vis-à-vis d'Arnaud Lagardère, fils du fondateur Jean-Luc Lagardère (décédé en 2003), gérant du groupe mais désormais seulement troisième actionnaire. Entré au tour de table en 2016, le fonds d'investissement Amber Capital, dirigé par l'homme d'affaires français Joseph Oughourlian et établi à Londres, a en effet maintenant dépassé Arnaud Lagardère en termes de capital détenu (10,58% contre 7,33%), mais toutefois pas au niveau des droits de vote (7,93% seulement pour Amber, contre 10,78% pour le gérant commandité). Pour l'heure, la recomposition du capital ne donne pas vraiment lieu à agitation sur le cours. Tombée début février à un plus bas depuis novembre 2011, avant de rebondir quelque peu depuis une semaine, l'action Lagardère grappille 0,22% à 18,29 euros mercredi après-midi, face à une hausse de 0,5% pour l'indice SBF 120.

Dans une déclaration réglementaire adressée à l'Autorité des marchés financiers, Amber a indiqué détenir en date du 6 février, via plusieurs fonds gérés par ses filiales britannique et italienne, l'équivalent de 13.878.410 actions Lagardère représentant autant de droits de vote, soit 10,58% du capital et 7,93% des droits de vote.

Le fonds a complété sa déclaration en indiquant ne pas envisager d'acquérir le contrôle, mais de demander la nomination d'un ou plusieurs membres du conseil de surveillance et essayer d'obtenir une modification du statut de "société en commandite par actions", où le gérant ne peut en pratique être révoqué, en "société anonyme". Amber souhaite aussi mettre fin à la convention d'assistance conclue en 2004 entre le groupe et la holding Lagardère Capital & Management (par laquelle se rémunère le gérant), une convention "dont l’intérêt social pour le groupe n’est pas démontré", estime le fonds.

"Au sein d’une société en commandite par actions comme Lagardère SCA, seule la gérance a le pouvoir d’agir sur la stratégie de la société; Amber UK et Amber Italy constatent que Lagardère SCA sous-performe ses indices et autres acteurs comparables depuis 2003, et que pour pouvoir renouer avec une dynamique de création de valeur sur le long terme qui bénéficiera à l’ensemble des parties prenantes, il est essentiel de revoir la gouvernance actuelle de Lagardère SCA et sa stratégie", développe Amber dans la déclaration.

L'investisseur a déjà par le passé échoué à faire entrer de nouveaux membres au conseil de Lagardère, le fonds Qatari ayant finalement renoncé à soutenir sa motion. En l'état actuel des droits de vote, Amber ne semble toujours pas en mesure d'imposer un représentant chez Lagardère, a fortiori si le Qatar Investment Authority continue à se ranger derrière la direction.

Pour autant, au plan opérationnel, Amber a bel et bien obtenu l'essentiel de ses préconisations, à savoir le recentrage du groupe Lagardère sur les activités "Publishing" et "Travel Retail", le Sport et les Médias ayant été réduit à une fraction du périmètre. Le fonds d'investissement fait également campagne pour qu'Arnaud Lagardère publie les comptes de la holding à travers laquelle il détient sa participation, et qui serait exagérément endettée selon ses détracteurs.

En octobre, le Tribunal de commerce de Paris a enjoint Lagardère Capital & Management à déposer ses comptes au greffe. Cependant, selon les informations obtenues par l'Agefi, Arnaud Lagardère a fait appel de ce jugement, et n'a toujours pas publié les comptes exigés "ce qui lui vaut de payer une astreinte de 2.000 euros par jour", précise notre confrère.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LAGARDERE S.C.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.20 % vs -2.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat