Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LAGARDERE S.C.A.

MMB - FR0000130213 SRD PEA PEA-PME
13.800 € +0.15 % Temps réel Euronext Paris

Lagardere s.c.a. : Derrière le feuilleton au capital, l'activité de Lagardère s'effondre et son cours de Bourse aussi

vendredi 31 juillet 2020 à 11h45
Lagardère s'effondre en Bourse

(BFM Bourse) - Plombé par l'effondrement de son activité de Travel Retail, le groupe Lagardère plonge dans le rouge sur les six premiers mois de l'année, avec une chute de son activité encore plus marquée au deuxième trimestre. Si le groupe estime avoir "réussi à résister", le marché sanctionne la publication.

S'il a beaucoup fait parler de lui ces derniers mois pour les luttes de pouvoir et les mouvements au sein de son capital, sur le plan opérationnel le groupe Lagardère a souffert.

Ses comptes ont nettement basculé dans le rouge, avec une perte nette de 481 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, contre un bénéfice net de 52 millions d'euros un an plus tôt. Les revenus du groupe ont chuté de 37,2% en données publiées à 2,08 milliards d'euros, sous l'effet d'un effondrement de son activité Travel retail, qui concerne la distribution dans les lieux de transport (gares et aéroports), restés clos durant majeure partie du deuxième trimestre. Sur la période, ce pôle a enregistré un repli de ses revenus de 86,5% à 143 millions d'euros.

Entre avril et juin, la chute globale d'activité est encore plus marquée, avec des ventes qui reculent quasiment de 60% (-59,7%), l'ensemble des activités enregistrant un net repli.

"Dans un contexte marqué par la crise inédite de la pandémie de la Covid-19, lors du premier semestre 2020, le groupe Lagardère démontre la pertinence de son modèle stratégique centré sur deux activités aux modèles économiques différents, Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail" juge toutefois le groupe, qui estime avoir "réussi à résister grâce à sa diversification".

Le marché exprime son désaccord, le titre Lagardère affichant -de loin- la plus grosse chute de la cote parisienne vendredi matin, avec un plongeon de 15% à 12,07 euros vers 11h40 et revient à proximité de son plus bas récent touché le 22 mai dernier avant l'annonce d'un rapprochement entre les familles Arnault et Lagardère au capital de la holding Lagardère Capital & Management.

"Les résultats du premier semestre 2020 sont aussi faibles que prévu, avec un résultat opérationnel fortement négatif et une consommation de free cash flow de plus de 500 millions d'euros", pointent de leur côté les analystes de Kepler Cheuvreux.

Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) du groupe s'est en effet établi à -218 millions d'euros, contre +88 millions d'euros l'an dernier, "les mesures de réduction systématiques et significatives des coûts engagées sur l’ensemble de nos activités, dès le début de la crise [ayant] permis de contrebalancer l’effet de la forte baisse du chiffre d’affaires", se satisfait Lagardère.

Dans le détail, l'activité Lagardère Publishing, qui concerne l'édition, a plutôt bien résisté avec une baisse de ses revenus limitée à 8,3%, grâce notamment au net rebond observé en juin (+21%). Travel Retail a subi plus durement la crise, avec une chute de 55% de son chiffre d'affaires, et une reprise très progressive en juin, qui semble se confirmer en juillet. Du côté des "autres activités", qui concernent principalement Lagardère News (avec notamment Europe 1 et le Journal du Dimanche), le recul du chiffre d'affaires est de 26,1% sur le semestre, en ligne avec les résultats de la majorité des autres groupes de médias.

Concernant ses perspectives, le groupe souligne que son "environnement demeure incertain pour le second semestre, dans un contexte de poursuite de la contagion de la pandémie de la Covid-19". Il rappelle cependant que, pour sa branche édition, la comparaison se fait sur une base défavorable (2019 avait bénéficié de la réforme du lycée en 2019 et de la sortie d'un album d'Astérix).

"Tenant compte des actions correctrices mises en œuvre et poursuivies au second semestre, Lagardère Publishing anticipe pour 2020 que l’impact négatif sur son Résop sera de l’ordre de 25% à 30% de la baisse de son chiffre d’affaires", tandis que Lagardère Travel Retail maintient son hypothèse d’un impact négatif sur son Résop de 20 à 25 % de la baisse de son chiffre d’affaires.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LAGARDERE S.C.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -1.64 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat