Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LAGARDERE S.C.A.

MMB - FR0000130213 SRD PEA PEA-PME
13.300 € +1.22 % Temps réel Euronext Paris

Lagardere s.c.a. : Après Accor, Nicolas Sarkozy va siéger au conseil d'administration de Lagardère

jeudi 27 février 2020 à 17h40

(BFM Bourse) - Confirmant les indiscrétions rapportées dans la presse, le groupe Lagardère a annoncé jeudi que l'ancien président de la République allait rejoindre son conseil de surveillance, en même temps que l'ancien patron de la SNCF, Guillaume Pepy.

Tandis que le fonds activiste Amber Capital impose une pression croissante sur la direction de Lagardère, avec une participation au capital qui dépasse maintenant celle du gérant commandité Arnaud Lagardère, le groupe a officialisé jeudi l'arrivée d'un soutien de poids à son conseil de surveillance en la personne de l'ancien président de la République. Déjà administrateur du groupe hôtelier Accor, ce dernier y est perçu comme un rempart face à l'activisme de certains fonds étant donné son influence et ses bonnes relations avec l'actuel chef de l'Etat. Même si le PDG d'Accor assure que son rôle n'est aucunement de dissuader d'éventuels prédateurs.

Succédant à Xavier de Sarrau et François David (l'ancien dirigeant de la Coface), Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy rejoindront le conseil de surveillance en qualité de membres indépendants. Tous deux siégeront au sein du comité stratégique que le conseil a décidé d'instituer. "Dans le cadre de ses travaux, le comité stratégique, dont Monsieur Guillaume Pepy assurera la Présidence et au sein duquel Messieurs Patrick Valroff et Gilles Petit siègeront également, échangera périodiquement avec la Gérance afin d'apporter au Conseil son éclairage sur les orientations stratégiques, l'environnement concurrentiel et les opérations significatives du groupe qui lui seront présentées", explique le communiqué publié par Lagardère.

La cooptation de ces deux nouveaux membres sera formellement ratifiée à la prochaine Assemblée Générale des actionnaires de Lagardère à laquelle sera également proposé le renouvellement du mandat de Martine Chêne, ancienne représentante du personnel de Hachette Filipacchi Associés, qui se verra confier "une mission de veille en matière de RSE portant plus particulièrement sur les enjeux sociaux".

Le conseil de surveillance comptera par ailleurs deux membres de moins, les mandats de Nathalie Andrieux (ex-La Poste, Casino et aujourd'hui PDG de Geolid) d'Hélène Molinari (ex-Axa IM et adjointe à Laurence Paristot au Medef), n'étant "pas renouvelés".

Parallèlement, Lagardère a fait état d'une progression de 5,6% du résultat opérationnel courant (ou Résop, l'indicateur non normé qu'utilise le groupe pour mesurer sa performance) sur le périmètre de ses activités stratégiques au titre de 2019, conformément à son objectif d'une croissance comprise entre +4 % et +6 % (à change constant et hors acquisition de Hojeij Branded Foods).

"En 2019, le groupe Lagardère avec les cessions de Lagardère Sports et de nombreux actifs médias, a réalisé la plus grande partie de son plan de recentrage stratégique", souligne le communiqué de l'entreprise, tandis qu'il a poursuivi le développement de l'édition avec les acquisitions de Gigamic, Short Books et Blackrock Games, et de la distribution spécialisée avec le rachat d'nternational Duty Free. Soit un recentrage qui répond en fait... aux préconisations formulées en 2016 par Amber lors de son entrée au capital du groupe.

L'an dernier, le chiffre d'affaires global a progressé de 4,1% en données comparables à 7,211 milliards d'euros. Hors activités cédées ou abandonnées, le périmètre cible a vu son chiffre d'affaires grimper encore plus rapidement de 4,5% en comparable à 6,936 milliards, avec une hausse plus importante pour le "Travel Retail" (+6,3%, malgré les effets défavorables des mouvements sociaux en France et à Hong Kong) que pour le "Publishing" (+2,8%, porté notamment par le nouvel album d'Astérix).

Le Résop de l'ensemble s'est établi à 378 millions d'euros, en recul de 7 millions par rapport à 2018, mais en progression de 51 millions à 361 millions d'euros pour le périmètre d'activités poursuivies.

Le résultat net part du groupe, pénalisé par le déficit des activités abandonnées, est de son côté ressorti en perte de 15 millions d'euros, à comparer à un bénéfice de 177 millions d'euros en 2018.

Le free cash-flow du groupe s'est établi à 294 millions d'euros, contre 424 millions en 2018, du fait de la forte baisse du free cash-flow du périmètre non conservé (-162 millions) alors que le free cash-flow du périmètre cible a grimpé de 32 millions d'euros. L’endettement net a progressé de son côté de près de 7% à 1,461 milliard d'euros.

D'un montant immuable depuis plus de dix ans, le dividende proposé est maintenu à 1,30 euro par action... avec toutefois une nouveauté : la possibilité pour les actionnaires de recevoir l'équivalent en actions plutôt qu'en numéraire. Une mesure qui permet à Lagardère "d'accroître sa flexibilité financière", c'est-à-dire de débourser moins de cash.

Pour 2020, le groupe cible une nouvelle progression du Résop comprise entre +4 et +6 % à changes constants, hors acquisition de IDF et... hors impact du coronavirus.

"L’épidémie de Covid-19 a des effets sensibles sur l’activité de la branche Travel Retail depuis fin janvier principalement en Asie Pacifique et sur les hubs internationaux (dépenses des voyageurs chinois en Europe en particulier). L’évolution de notre activité à date nous conduit à estimer un impact négatif sur le Résop, avant plan d’actions, de l’ordre de -20 millions d'euros pour le T1 2020", prévient le groupe. Cet impact devrait être compensé "pour environ la moitié" au cours de l’année "par la montée en puissance progressive de nombreuses actions déjà mises en œuvre dans l’ensemble des pays (e.g. optimisation des horaires d’ouvertures et des conditions de loyers en liaison avec les concédants et optimisation des charges d’exploitation)".

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LAGARDERE S.C.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.60 % vs +0.22 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat