Bourse > Inventiva sa > Inventiva sa : "Il y a de la place pour plusieurs produits dans la NASH"
INVENTIVA SAINVENTIVA SA IVA - FR0013233012IVA - FR0013233012
7.300 € -0.54 % Temps réel Euronext Paris
7.330 €Ouverture : -0.41 %Perf Ouverture : 7.340 €+ Haut : 7.250 €+ Bas :
7.340 €Clôture veille : 1 373Volume : +0.01 %Capi échangé : 115 M€Capi. :

Inventiva sa : "Il y a de la place pour plusieurs produits dans la NASH"

INVENTIVA SAINVENTIVA SA

(Tradingsat.com) - Après le succès de son introduction en Bourse, Inventiva connaît ce vendredi 17 février sa première cotation sur Euronext. Spécialisée dans le développement de traitements contre la fibrose, la société se positionne notamment comme une concurrente de Genfit dans la course au traitement de la NASH (stéatohépatite non-alcoolique), sévère maladie du foie en plein essor. Frédéric Cren, PDG et co-fondateur, détaille les atouts de la biotech bourguignonne.

Tradingsat.com : Votre produit le plus avancé, IVA337 vise à soigner à la fois la NASH et la sclérodermie systémique diffuse.

Frédéric Cren : IVA337 est une molécule qui a démontré une activité anti-fibrotique dans différents organes. Deux études cliniques avancées sont en cours avec IVA337 dans la sclérodermie systémique et la NASH. La sclérodermie systémique est une maladie dans laquelle la fibrose est systémique et touche tout à la fois la peau et des organes vitaux internes comme le cœur, les reins, les poumons... 50% des patients (qui sont majoritairement des patientes) décèdent dans les 10 ans suivant le diagnostic. C’est une maladie mortelle, extrêmement invalidante, rare mais qui affecte tout de même 170 000 patients aux Etats-Unis et en Europe. La population est beaucoup plus importante dans la NASH, avec un fort intérêt des grands groupes pharmaceutiques. Certains produits approchent d’ailleurs du terme de leur développement, comme chez Intercept Pharmaceuticals ou Genfit et nous sommes nous-mêmes dans le peloton de tête avec notre composé qui pourrait entrer en étude clinique de phase III fin 2018.

Tradingsat.com : Quels éléments vous permettent de penser que votre produit contre la NASH est supérieur à la concurrence ?

Frédéric Cren : Le produit d’Intercept Pharmaceuticals a montré certains effets secondaires : l’augmentation de l’insulino-résistance, l’augmentation du cholestérol LDL, l’apparition de prurit, alors que les études menées jusqu’à présent ont montré une totale innocuité d’IVA337. Concernant Genfit, je pense qu’il y a de la place pour plusieurs produits. Le marché est là. On peut faire le parallèle avec celui des statines, où plusieurs statines ont rencontré le succès commercial. En termes de mécanisme d’action, IVA337 active les trois sous-types de récepteurs nucléaires PPARs [pour Peroxisome Proliferator Activated Receptors, ndlr] : alpha, gamma et delta, impliqués dans le processus fibrotique. Nous sommes ainsi confiant de pouvoir combiner l’efficacité du produit de Genfit - qui active seulement les PPARs alpha et delta - et celle d’un produit PPAR gamma « pur » tel que le pioglitazone, dont l’efficacité a été prouvée dans différentes études cliniques.

Tradingsat.com : Vous développez également un deuxième produit, IVA336, dans une maladie appelée MPS VI.

Frédéric Cren : MPS VI fait partie des maladies dites "lysosomales". Elle est caractérisée par la déficience d’une enzyme conduisant à l’accumulation de protéines appelées « glycosaminoglycanes ou « GAG » dans les cellules, ce qui entraîne un certain nombre de malformations importantes chez l’enfant. Les traitements existants à base d’enzymes de remplacements, des "grosses" molécules mal absorbées dans les organes peu vascularisés, ont une efficacité limitée. Notre approche est très innovante du fait que notre produit IVA336 a montré une efficacité dans différents modèles précliniques et qu’il s’agit d’une petite molécule avec une distribution excellente. Le recrutement du premier patient d’un essai de phase I/II est prévu cette année avec des résultats attendus mi-2018.

Tradingsat.com : En quoi consistent vos partenariats déjà noués avec de grands laboratoires ?

Frédéric Cren : Avec AbbVie, nous travaillons sur une molécule, "ROR gamma" orale, entrée en étude clinique de phase 1 à la fin de l’année dernière, qui dispose d’un très fort potentiel dans différentes maladies auto-immunes, la première d’entre elles étant le psoriasis modéré à sévère. La collaboration avec AbbVie génère des paiements pour les services de recherche réalisées, dont le montant est confidentiel, avec également des milestones et des redevances potentielles si le produit est commercialisé. En parallèle, nous collaborons avec un laboratoire allemand réputé, Boehringer Ingelheim dans la fibrose pulmonaire idiopathique. Le partenariat prévoit des paiements jusqu’à 170 millions d’euros et des redevances sur les ventes.

Tradingsat.com : Sur le plan financier, les fonds levés avec l’introduction en Bourse vous donnent quelle visibilité ?

Frédéric Cren : Les 48 millions d’euros que nous avons levés, combinés aux 25 millions d’euros que nous avons déjà en trésorerie, assurent le financement de la société au moins jusqu’à la fin de 2019, en sachant que les études de phase IIb en cours à la fois dans la NASH et la sclérodermie systémique seront finalisées entre mi et fin 2018.

Tradingsat.com : Quelle sera l’actualité d’Inventiva à suivre en 2017 ?

Frédéric Cren : Le "newsflow" 2017 est riche. Potentiellement nous attendons le paiement de deux jalons, l’un pour l’entrée dans une nouvelle phase clinique du programme "ROR gamma" avec AbbVie, l’autre lorsque la cible thérapeutique sur laquelle nous travaillons avec Boehringer Ingelheim aura été validée. Concernant IVA337, nous allons communiquer sur la fin du recrutement des études de phase IIb à la fois dans la NASH et la sclérodermie systémique. Enfin, pour IVA336, nous attendons plusieurs événements : la publication du brevet américain, l’obtention du statut de médicament orphelin aux Etats-Unis et en Europe dans la MPS VI. Nous aurons aussi les résultats de l’étude de biomarqueurs en cours, et enfin le recrutement du premier patient dans l’étude de preuve de concept de phase I/II pour le traitement de la MPS VI.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...