HYBRIGENICS

ALHYG - FR0004153930 SRD PEA PEA-PME
0.198 € +0.81 % Temps réel Euronext Paris

NEWS à +100% lisez

07/03/2013 par titi7511 4
"... puissante dans le système modèle CSC, et ceci est associé à une forte induction de l'apoptose. Ces résultats confirment la poursuite du développement de l'inécalcitol dans le traitement du
cancer."

http://www.landesbioscience.com/journals/cc/article/2 3846/

Rapport
Inécalcitol, un analogue de 1,25 D ₃, présente une activité anti-tumorale accrue grâce à l'induction de l'apoptose dans un système modèle cellulaire de carcinome épidermoïde
Téléchargements et outils
Article PDF
1.56 MB PDF document

Ceci est un article en accès libre.
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Article Citation RIS MARC (XML)Citation complète (TXT)

Partager sur Facebook

Volume 12, Numéro 5 Mars 1, 2013
Pages 743-752 http://dx.doi.org/10.4161/cc.23846 Mots-clés : 1,25 D 3 , CSC, TX522, l'apoptose, l'inécalcitol

Auteurs : Yingyu Ma, Wei Dong-Yu, Alejandro A. Hidalgo, Wei Luo, Remi Delansorne, Candace S. Johnson et Donald Trump L.
Voir affiliations

Résumé:
Les données épidémiologiques suggèrent des études un rôle important de la vitamine D de signalisation dans le développement du cancer et de la progression, et expérimentales démontrent que la vitamine D active métabolite 1α, 25-dihydroxyvitamine D ₃ (1,25 D ₃;) dispose d'un large spectre de l'activité antitumorale. L'hypercalcémie a souvent été suggéré de limiter l'application clinique de ces données. Le 14-épi-analogique de 1,25 D ₃, l'inécalcitol [19-nor-14-épi-23-yne-1, 25 - (OH) D ₂ ₃; TX522], a été développé afin d'avoir des activités antitumorales superagonistic mais potentiels hypercalcémie bas. Nous avons examiné l'activité antitumorale de l'inécalcitol et les mécanismes sous-jacents dans une cellule squameuse carcinome modèle murin système (SCC). In vitro, par rapport à 1,25 D ₃, l'inécalcitol a montré accrue des récepteurs de vitamine D (VDR) médiée par l'activité transcriptionnelle. L'inécalcitol supprimé la prolifération des cellules SCC de manière dose-dépendante, avec une CI ₅ ₀ valeur 30 fois inférieure à celle de 1,25 D ₃. Tant l'inécalcitol et 1,25 D ₃ induit un niveau comparable de G ₀ / G ₁ arrêt du cycle cellulaire dans les cellules du CCN. Le niveau de l'apoptose induite par l'inécalcitol a été nettement supérieur à celui de 1,25 D ₃. L'apoptose a été véhiculée par l'activation de la caspase 8/10- voie caspase 3. En outre, l'inécalcitol a nettement inhibé l'ARNm et l'expression protéique de c-IAP1 et XIAP rapport à 1,25 D ₃. In vivo, l'inécalcitol inhibe la croissance tumorale CSC de façon dose-dépendante. Notamment, l'inécalcitol a induit un niveau significativement plus élevé de l'apoptose dans le modèle de xénogreffe CSC. Alors que l'inécalcitol in vitro démontre les effets apparents VDR améliorées contraignantes et antiproliférative par rapport à 1,25 D ₃, in vivo ces avantages disparaissent; à des doses d'inécalcitol qui ont des effets anti-tumoraux équivalents, hypercalcémie similaire est observée. Ceci peut être expliqué par la pharmacocinétique de 1,25 D ₃ vs inécalcitol et attribuées au sérum beaucoup plus courte demi-vie du spectacle inecalcitol.We que l'inécalcitol a une activité antitumorale puissante dans le système modèle CSC, et ceci est associé à une forte induction de l'apoptose. Ces résultats confirment la poursuite du développement de l'inécalcitol dans le traitement du cancer.
07/03/2013 par titi7511 0
erreur de ma part c une etude sur les souris
08/04/2013 par Mich911 0
(CercleFinance.com) - Hybrigenics annonce la délivrance aux Etats-Unis du brevet d'utilisation thérapeutique de l'inécalcitol à forte dose, et fait le point ce jour sur l'avancement de l'étude clinique de l'inécalcitol dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC).

L'Office des Brevets et des Marques des Etats-Unis a notifié à la société biopharmaceutique un brevet protégeant jusqu'en 2029 l'utilisation thérapeutique de doses d'inécalcitol supérieures à un milligramme.

La demande de brevet, déposée simultanément en 2009 auprès de l'Office Européen des Brevets et de celui des Etats-Unis a fait l'objet d'une procédure de délivrance accélérée en Europe. Après extension géographique dans le cadre du 'Patent Cooperation Treaty', l'examen de la demande initiale suit son cours dans les principaux pays du reste du monde.

Au sujet de son étude clinique de Phase II sur l'inécalcitol dans la leucémie lymphoïde chronique, Hybrigenics indique que vingt patients ont été recrutés à ce jour, dont neuf ont reçu au moins trois mois de traitement. Aucun patient n'a été obligé d'interrompre son traitement par nécessité d'avoir recours à l'immuno-chimiothérapie. Aucun effet secondaire tel que l'hypercalcémie n'a été observé.

Cette étude clinique est un essai ouvert testant la sécurité et l'efficacité potentielle de l'inécalcitol administré aux patients ne nécessitant pas encore d'immuno-chimiotérapie mais qui présentent un risque élevé de progression de leur LLC. Le but ultime est de repousser le plus longtemps possible le recours à l'immuno-chimiothérapie.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
10/04/2013 par Antarès 0
Ne veut pas rire !... peut-être suite aux pertes accentuées sur 2012.
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.00 % vs -0.16 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat