Bourse > Hi-media > Hi-media : Réoriente ses activités après de lourdes pertes et un avertissement
HI-MEDIAHI-MEDIA HIM - FR0012821890HIM - FR0012821890
8.920 € -0.89 % Temps réel Euronext Paris
9.000 €Ouverture : -0.89 %Perf Ouverture : 9.000 €+ Haut : 8.920 €+ Bas :
9.000 €Clôture veille : 1 054Volume : +0.04 %Capi échangé : 26 M€Capi. :

Hi-media : Réoriente ses activités après de lourdes pertes et un avertissement

(Tradingsat.com) - HiMedia a annoncé jeudi une réorientation de ses activités publicitaires après avoir accru ses pertes au premier semestre 2015 et abandonné ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice.

Au terme d'une réflexion stratégique pendant l’été, le groupe de services digitaux a décidé de ne plus investir dans les métiers historiques de régie commerciale, notamment face à l'effondrement de ces marchés.

Ainsi, au regard des perspectives dégradées des activités de régie traditionnelle, HiMedia ne tiendra pas ses objectifs de 85 à 90 millions d’euros de chiffres d’affaires et d’un résultat courant avant amortissement et dépréciations (EBITDA) compris en -1 et -3 millions d’euros précédemment annoncés pour 2015.

Le groupe a fait état sur les six premiers mois de l'année d'une perte nette de 32 millions d'euros, soit le double de celles enregistrées un an plus tôt, sur fond de dépréciations des survaleurs pour un montant de 21,5 millions d’euros ainsi que des actifs d’impôts différés pour 3,6 millions d’euros.

Les ventes de la période s’élèvent quant à elles à 32,6 millions d’euros, en baisse de 19% par rapport au 1er semestre 2014 (13% en pro forma).

Dans ce contexte, HiMedia va développer en priorité ses deux plateformes technologiques spécialisées dans le "Native Advertising" et le "Drive to Store", qui présentent selon le groupe "un fort potentiel de croissance".

Au second semestre 2015, la Société s'attend à un net rétablissement de la marge brute pour un niveau de chiffre d’affaires comparable au premier semestre.

Par ailleurs, la réorientation de l’activité ainsi que la réduction des coûts entreprises au premier semestre devraient avoir un effet significatif sur le résultat courant avant amortissement et dépréciations (EBITDA) qui devrait se redresser et se situer entre -1 et -2 millions d’euros sur la deuxième moitié de l’année avant de devenir positif sur l’exercice 2016.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI