Bourse > Groupe gorge > Groupe gorge : Poursuit son envolée, l'impression 3D intéresse les investisseurs US
GROUPE GORGEGROUPE GORGE GOE - FR0000062671 GOE - FR0000062671   SRD PEA PEA-PME
16.400 € -1.32 % Temps réel Euronext Paris
16.610 €Ouverture : -1.26 %Perf Ouverture : 16.610 €+ Haut : 16.300 €+ Bas :
16.620 €Clôture veille : 11 752Volume : +0.09 %Capi échangé : 221 M€Capi. :

Groupe gorge : Poursuit son envolée, l'impression 3D intéresse les investisseurs US

GROUPE GORGEGROUPE GORGE

(Tradingsat.com) - Groupe Gorgé poursuit jeudi matin sa spectaculaire ascension à la Bourse de Paris. En forte hausse de près de 5% à 15 euros vers 10h30, l'action du groupe industriel porte ses gains à plus de 35% depuis le début de la semaine, tandis que la performance depuis début 2013 atteint maintenant +150%.

Au delà de la progression du titre, l'importance des volumes d'échange interpelle : après les volumes records de 276 052 titres observés mercredi, Groupe Gorgé affiche déjà ce matin un peu plus de 82 000 titres échangés après 1h15 de cotation. Pour comparaison, le volume moyen quotidien sur les trois derniers mois est d'environ 17 000 titres.

Les investisseurs américains ne sont peut-être pas étrangers à ce gonflement des volumes d'échanges. En effet, l'action Groupe Gorgé, cotée sur le marché NYSE Euronext Paris, est également échangée depuis le 9 décembre sur le marché américain OTC (marché non réglementé), sous forme d'American Depositary Receipts (ADR).

"Cette cotation reflète l'intérêt du marché américain pour les développements de Groupe Gorgé dans le domaine de l'impression 3D avec sa filiale Prodways", explique la société.

La hausse a pris une allure exponentielle ces derniers jours avec l'annonce d'un premier succès dans l'impression 3D pour la nouvelle filiale Prodways. A l'occasion du salon Euromold (salon mondial du moulage et de l'outillage, design et développement de produit), Prodways a en effet enregistré une commande d'une machine D35 Producer, destinée au secteur de la santé. La société a précisé que "le client est un groupe international réalisant plusieurs dizaines de milliards d'euros de chiffre d'affaire".

A noter par ailleurs que Groupe Gorgé a annoncé mercredi soir que sa filiale ECA avait signé avec le géant britannique de la défense BAE Systems un protocole d'accord mettant un terme au différend lié à la contrefaçon d'un brevet détenu par BAE Systems. Ce différend empêchait ECA, l'un des leaders mondiaux de drones sous-marins, de commercialiser le robot de déminage sous-marin K-STER C depuis juin 2012.

ECA sort ainsi d'une phase d'incertitude juridique. La conclusion de cette affaire va donc avoir un impact significatif favorable sur les comptes 2013 du groupe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...