Bourse > Groupe fnac > Groupe fnac : Chiffre d'affaires du 3T soutenu par la France
GROUPE FNACGROUPE FNAC FNAC - FR0011476928FNAC - FR0011476928
64.920 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
65.680 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 1 710 M€Capi. :

Groupe fnac : Chiffre d'affaires du 3T soutenu par la France

tradingsat

(CercleFinance.com) - Groupe Fnac a dévoilé après Bourse son chiffre d'affaires du troisième trimestre, qui s'est élevé à 863 millions d'euros, soit une progression de 2,2% en glissement annuel (+2% à taux de change et périmètre constants, +2,7% à nombre de magasins constants).

Par zones géographiques, le distributeur a généré 610 millions d'euros de chiffre d'affaires sur le marché domestique, ce qui correspond à une hausse de 3,5% par rapport au troisième trimestre 2013 (+3,4% à taux de change et périmètre constants, +2,7% à nombre de magasins constants).

Dans un environnement de consommation qui reste peu porteur, la Fnac dit avoir 'tiré profit des initiatives stratégiques mises en oeuvre et continué à renforcer ses positions de marchés'.

Le groupe a en outre vu ses revenus augmenter de 0,4% en données publiées ainsi qu'à taux de change et périmètre constants à 147 millions d'euros dans la péninsule ibérique (-0,4% à nombre de magasins constants).

Seul bémol, alors que les ventes ont grimpé de 0,6% dans les autres pays où le groupe est établi à 63 millions d'euros (-0,1% à taux de change et périmètre constants ainsi qu'à nombre de magasins constants) : le repli de 6,9% du chiffre d'affaires au Brésil (-7,6% à taux de change et périmètre constants et -8,3% à nombre de magasins constants) à 42 millions d'euros.

Il reste que le groupe a renoué avec la croissance au troisième trimestre dans un environnement de consommation peu porteur. Cette performance traduit selon lui 'la bonne exécution du plan Fnac 2015 et le maintien d'une dynamique commerciale offensive'.

Pour autant, Groupe Fnac demeure prudent sur l'environnement de consommation au quatrième trimestre, jugé incertain au regard des conditions macro-économiques. Il entend tout de même 'continuer à limiter les effets défavorables sur ses marges au quatrième trimestre' et se dit confiant quant à sa capacité à dépasser l'objectif de 80 millions d'euros d'économies de coûts sur les exercices 2013 et 2014.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...