Bourse > Groupe eurotunnel > Groupe eurotunnel : Prévoit une rentabilité pour europorte dès 2011
GROUPE EUROTUNNELGROUPE EUROTUNNEL GET - FR0010533075GET - FR0010533075
10.010 € +3.46 % Temps réel Euronext Paris
9.750 €Ouverture : +2.67 %Perf Ouverture : 10.045 €+ Haut : 9.748 €+ Bas :
9.675 €Clôture veille : 2 275 890Volume : +0.41 %Capi échangé : 5 506 M€Capi. :

Groupe eurotunnel : Prévoit une rentabilité pour europorte dès 2011

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jacques Gounon, le PDG d'Eurotunnel, s'est montré confiant pour les perspectives de sa nouvelle filiale de fret ferroviaire Europorte, considérée comme un relai de croissance majeur pour l'opérateur du tunnel transManche.

Le pôle de fret ferroviaire, qui a contribué à hauteur de 98 millions d'euros au CA du groupe l'année passée, devrait d'après lui devenir rentable dès 2011, et à partir de 2012 pour Europorte France. L'expansion de sa filiale en Grande-Bretagne, GB Railfreight, montre selon lui que le fret ferroviaire peut être performant et profitable.

Grâce à une politique favorable de la part de RFF, Europorte devrait aussi bénéficier du développement de son métier de gestionnaire d'infrastructure délégué, avec l'obtention de contrats d'exploitation et de maintenance comme celui du réseau ferré du port de Dunkerque.

Plus largement, Jacques Gounon voit un contexte économique porteur pour Eurotunnel: il ne craint pas les difficultés économiques de la Grande-Bretagne, sachant que l'activité du groupe est liée essentiellement à la région du Grand Londres qui demeure dynamique.

L'évolution récente des prix du pétrole constitue aussi selon lui un facteur favorable pour Eurotunnel: un baril durablement à 100 ou 110 dollars pourrait conduire ses principaux concurrents, les opérateurs de ferries, à adopter des surcharges carburants, ce qui pourrait entraîner des reports de clients.

Le PDG d'Eurotunnel a souligné que la perte nette affichée par le groupe en 2010 reflète sa décision de ne comptabiliser aucune indemnité d'assurances en produits d'exploitation en 2010. Il s'est refusé à anticiper sur le résultat des négociations en cours avec les assureurs à ce sujet.

En cas d'issue positive sur ce dossier, Jacques Gounon a écarté l'idée d'utiliser un surcroît de trésoreries pour des acquisitions, dont il ne voit pour l'heure aucune nécessité pour assurer le développement du groupe.

Il ne s'est pas non plus avancé sur l'idée d'un versement de dividende exceptionnel dans cette hypothèse, rappelant qu'Eurotunnel vise plutôt une amélioration de son dividende dans une logique de pérennité.

Par ailleurs, Jacques Gounon a salué le retour des investisseurs américains 'en direct' sur Eurotunnel et la grande stabilité de l'actionnariat du groupe. Cette stabilité devrait d'ailleurs permettre à Goldman Sachs, qui détient déjà autour de 15% du capital, de se renforcer légèrement via une attribution d'actions ordinaires nouvelles émise le 18 mars prochain.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...