Bourse > Groupe eurotunnel > Groupe eurotunnel : Réagit aux informations sur les tarifs du tunnel
GROUPE EUROTUNNELGROUPE EUROTUNNEL GET - FR0010533075GET - FR0010533075
9.380 € +0.03 % Temps réel Euronext Paris
9.370 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 9.380 €+ Haut : 9.236 €+ Bas :
9.377 €Clôture veille : 1 511 620Volume : +0.27 %Capi échangé : 5 159 M€Capi. :

Groupe eurotunnel : Réagit aux informations sur les tarifs du tunnel

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eurotunnel a réagi hier soir aux informations provenant de diverses sources selon lesquelles la Commission européenne notifierait bientôt à la France et au Royaume-Uni de nouveaux tarifs (en baisse a priori) applicables au tunnel sous la Manche. Eurotunnel indique que cette éventuelle décision serait adressée aux deux Etats, non à lui même, et qu'il demanderait réparation à Paris et à Londres d'un éventuel abaissement des péages.

Tout d'abord, 'cette procédure viserait les Etats', et non Eurotunnel, l'exploitant du tunnel sous la Manche, précise-t-il.

Eurotunnel rappelle la construction de l'infrastructure qu'il exploite a nécessité 15 milliards d'euros d'investissement 'intégralement privé', alors que la plupart des infrastructures européennes comparables sont financées sur fonds publics.

“Cet investissement a été réalisé sur la base des hypothèses de trafic calculées par les Etats et leurs opérateurs”, selon le groupe, qui ajoute : “la tarification des trains a été définie par la Convention d'usage (RUC) signée en 1987 par les opérateurs SNCF et BRB. Elle est, proportionnellement au coût des infrastructures publiques adjacentes, plus avantageuse”.

“Eurotunnel regrette que certains grands opérateurs de fret ferroviaire aient des difficultés telles sur leur marché domestique qu'ils se sont retirés du trafic transmanche, ce qui explique les baisses de volume constatées”, peut-on lire encore.

Le groupe ajoute : “à la connaissance d'Eurotunnel, seul Eurostar (plus de 100 millions d'euros de profits en 2012) conteste un supposé manque de transparence de la tarification 2014, pourtant issue du contrat qu'il applique depuis 19 ans”, affirme enfin le document.

Enfin, “si des modifications de la concession devaient intervenir (dans un sens défavorable aux intérêts des actionnaires, ndlr), la société demanderait aux Etats une légitime indemnisation, calculée sur la période allant jusqu'en 2086, terme de la concession”, conclut le communiqué.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI