Bourse > Groupe eurotunnel > Groupe eurotunnel : Conteste le rapport préliminaire de la Commission de la concurrence britannique
GROUPE EUROTUNNELGROUPE EUROTUNNEL GET - FR0010533075GET - FR0010533075
9.380 € +0.03 % Temps réel Euronext Paris
9.370 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 9.380 €+ Haut : 9.236 €+ Bas :
9.377 €Clôture veille : 1 511 620Volume : +0.27 %Capi échangé : 5 159 M€Capi. :

Groupe eurotunnel : Conteste le rapport préliminaire de la Commission de la concurrence britannique

tradingsat

(Tradingsat.com) - La Commission de la concurrence britannique a fait connaître mardi la teneur de son rapport préliminaire concernant l’acquisition par Groupe Eurotunnel SA des actifs de l’ex-Seafrance et la création de MyFerryLink, un nouvel opérateur sur le marché transmanche.

Selon elle, l’entrée du nouvel opérateur MyFerryLink porterait atteinte à la concurrence et pourrait conduire à une augmentation des prix.

"Il semblerait qu'Eurotunnel ait décidé de se lancer dans la gestion de ferries parce qu'il était préoccupé par l'intensification de la concurrence à laquelle il aurait dû faire face si un autre opérateur avait acheté ces actifs", a commenté Alasdair Smith, qui dirige l'enquête de la Commission de la concurrence britannique.

Or, poursuit-il, "étant donné que la société détient déjà une part de marché de plus de 40 pour cent [sur le trafic transmanche, via le tunnel, ndlr], nous craignons que les clients y perdent si Eurotunnel augmente encore davantage sa part de marché et se trouve en mesure d'augmenter ses prix".

Une vision des choses contestée par Eurotunnel qui souligne ce matin que "depuis l’accord donné par l’autorité de la concurrence française en 2012, les opérateurs de ferrys du Détroit ont cherché à instrumentaliser le processus initié par l’autorité de la concurrence britannique pour protéger leurs propres intérêts face à ce nouvel entrant et éviter une concurrence accrue".

Pour sa part, "Eurotunnel considère que l’acquisition des navires de l’ex-Seafrance, neuf mois après sa liquidation et la fin de son activité, et la création d’un nouveau concurrent sur le marché transmanche, à savoir MyFerryLink, renforce la concurrence et apporte un choix supplémentaire à l’offre déjà existante pour les clients".

Ainsi, Jacques Gounon, Pdg de Groupe Eurotunnel SA souligne qu' "Eurotunnel a l’intention de continuer à travailler avec la Commission de la concurrence pour dissiper les inquiétudes soulevées par les opérateurs de ferrys et démontrer que la création de MyFerryLink est une bonne nouvelle pour le marché puisqu’elle est favorable aux clients et à la concurrence".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI