Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FAURECIA

EO - FR0000121147 SRD PEA PEA-PME
40.130 € +6.11 % Temps réel Euronext Paris

Faurecia : La Banque de France pointe les difficultés de l'industrie auto, le secteur décroche en Bourse

mardi 9 juillet 2019 à 10h24
Faurecia recule nettement mardi matin à la Bourse de Paris

(BFM Bourse) - La Banque de France a revu lundi sa prévision de croissance française à la baisse, mettant ce recul sur le compte d'une baisse "significative" de la production industrielle en janvier, en particulier dans l'automobile.

Le secteur automobile est à la peine sur les marchés. Moins d'une heure après l'ouverture des échanges à la Bourse de Paris, l'indice EuroStoxx Automobiles & Parts lâche 1,55%. Sur la cote parisienne, Faurecia cède 4,75% à 36,89 euros, Valeo abandonne 4,3% à 25,69 euros et Plastic Omnium recule de 3,9% à 20,92 euros. Si les équipementiers ne sont pas à la fête, signant parmi les plus mauvaises performances du SRD vers 10h, les constructeurs automobiles lâchent également du lest. Ainsi, Peugeot perd 2% à 21,69 euros et Renault 1,8% à 52,66 euros. Également sur le CAC, Michelin n'échappe pas à la purge sectorielle (-1,4% à 109,35 euros).

Particulièrement sensibles à la conjoncture économique, les valeurs automobiles subissent entre autres l'ajustement à la baisse, par la Banque de France, de sa prévision de croissance française au deuxième semestre, de 0,3% à 0,2%. L'institution financière a justifié ce recul par une baisse "significative" de la production industrielle en juin, en particulier dans l'automobile, le caoutchouc-plastique et l'informatique-électronique. En parallèle, le géant chimique allemand BASF -plus grand groupe de chimie au monde- a également revu à la baisse ses prévisions annuelles, mettant cet avertissement sur le compte, là aussi, de la faiblesse de la production industrielle, notamment dans l'automobile.

En outre, le secteur automobile européen est toujours sous la menace de sanctions américaines, Donald Trump ayant menacé la semaine dernière de relever de 2,5% à 25% (!) les droits de douane sur les véhicules et pièces automobiles en provenance de l'Union européenne. Selon une étude réalisée par Oxford Economics, cette surtaxation ferait reculer de 0,2 point le PIB de la zone euro d'ici à 2021.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FAURECIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat