Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FAURECIA

EO - FR0000121147 SRD PEA PEA-PME
35.170 € +4.55 % Temps réel Euronext Paris

Faurecia : L'équipementier maintient sa rentabilité opérationnelle et surperforme encore le marché en 2019

lundi 17 février 2020 à 10h40
Faurecia surperforme encore le marché automobile en 2019

(BFM Bourse) - Faurecia a vu son bénéfice net se tasser en 2019 en raison de charges de restructuration mais la filiale de PSA a enregistré un flux de trésorerie supérieur aux attentes, des commandes record et entend continuer à surperformer un marché automobile dégradé en 2020. Le titre de l'équipementier domine le palmarès du SRD lundi matin.

Comme il en a pris la bonne habitude depuis plusieurs exercices, l'équipementier français spécialisé dans les intérieurs de voitures, les sièges et les systèmes de dépollution, a une nouvelle fois fait mieux que le marché automobile mondial en 2019. Faurecia, qui se renforce actuellement sur les métiers liés au cockpit du futur et à l'électrification des véhicules, a certes fait état d'un résultat net part du groupe en baisse de 16% environ à 589,7 millions d'euros sur l'exercice écoulé, mais ce repli d'environ 110 millions d'euros est principalement à mettre sur le compte des coûts de restructuration (166 millions d'euros, contre 93 millions en 2018) pour s'adapter aux conditions de marché et à l'acquisition de Clarion (62 millions d'euros), finalisée début mars dernier.

Le groupe, consolidé dans les comptes de PSA (Peugeot, Citroën) qui détient 46,3% du capital, a vu son chiffre d'affaires progresser l'an dernier de 1,4% à 17,8 milliards d'euros, notamment grâce à l'intégration de Clarion et à des mouvements de devise positifs. À périmètre et taux de change constants, les ventes ont reculé de 3%, mais ont fait nettement mieux (280 points de base) que la moyenne de l'industrie (-5,8%). Son bénéfice opérationnel a légèrement augmenté (+0,7%) sur l'exercice, à 1,28 milliard d'euros, ce qui correspond à un taux de marge de 7,2% (-0,1 point par rapport à 2018). Hors charges liées à l'intégration de la filiale japonaise, ce taux aurait au contraire progressé de 0,1 point à 7,4%. Les flux de trésorerie ont bondi de 11,2% à 587 millions d'euros.

Ces chiffres sont en ligne, voire dans le haut de la fourchette, des objectifs énoncés par l'équipementier en février dernier à l'occasion des résultats de l'exercice 2018. Faurecia avait en effet indiqué vouloir "surperformer la production automobile mondiale de 150 à 350 points de base (hors consolidation de Clarion), avec un résultat opérationnel qui devrait croître en valeur et une marge opérationnelle supérieure ou égale à 7%". Enfin, le groupe prévoyait un "cash-flow net supérieur ou égal à 500 millions d'euros" en incluant, cette fois, la consolidation de Clarion. Objectifs tenus, donc, pour l'équipementier tricolore, qui relève également que "des prises de commandes record en 2019 ont permis de cumuler sur trois ans un volume de commandes de 68 milliards d’euros".

Le maintien de la rentabilité, malgré la baisse des volumes, a été obtenu "grâce à des économies de coûts de 175 millions d'euros", explique l'équipementier. "En 2019, nous avons à nouveau démontré notre résilience dans un environnement très difficile, tout en poursuivant le déploiement de notre stratégie de transformation", a déclaré Patrick Koller, directeur général de Faurecia, cité dans un communiqué.

L'équipementier a par ailleurs proposé d'augmenter son dividende à 1,30 euro par action, contre 1,25 euro sur l'exercice précédent.

Des résultats bien accueillis à la Bourse de Paris

Cette publication est saluée par le marché parisien, où le titre progresse de 6,5% à 45,82 euros vers 10h30, dans un volume d'échanges correspondant à environ 0,2% du tour de table de l'équipementier. Il efface ainsi une bonne partie des pertes enregistrées depuis le début de l'année 2020 (-4,6%) sur fond de craintes d'un ralentissement de l'économie chinoise en raison de la propagation du coronavirus.

Ce bond du titre de l'équipementier profite à l'ensemble des valeurs du compartiment automobile, également portées par les nouvelles mesures de soutien à l'économie annoncées par la Banque centrale chinoise. Dans le sillage de Faurecia, Valeo prend 5,1% et Plastic Omnium gagne 1,9%. Au sein du CAC, Peugeot (+1,7%) et Michelin (+1,6%) sont également bien orientées, au contraire de Renault, qui recule encore (-0,4%).

Maintenir le cap en 2020 dans un marché encore difficile

Après avoir atteint ses objectifs annuels l'an passé, Faurecia espère continuer de résister en 2020 à une nouvelle baisse du marché automobile mondial, qu'il estime à environ 3%. "L'année 2020 devrait être une nouvelle année difficile en termes de conditions de marché (...) Nous avons mis en place les plans d'actions appropriés pour améliorer nos performances et nous resterons concentrés sur la résilience et la génération de cash", a indiqué Patrick Koller. Le dirigeant a précisé que les objectifs 2020 énoncés ce jour n'incluent pas le risque d'un impact éventuel de l'épidémie de coronavirus Covid-19 sur la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Avec une hypothèse de production automobile mondiale en baisse d’environ 3% en 2020, donc, Faurecia espère encore enregistrer une "solide croissance des ventes publiées incluant un effet périmètre d'environ 500 points de base (3 mois de Clarion + 11 mois de SAS, coentreprise spécialisée dans le cockpit du futur qu'il détenait avec l'équipementier allemand Continental à qui il a racheté les parts en octobre dernier, NDLR)". Faurecia s'attend également à surperformer de 100 à 200 points de base la production automobile mondiale à périmètre et change constants, et entend encore améliorer sa rentabilité avec une marge opérationnelle "supérieure à 7,2% des ventes". Enfin, le groupe prédit une "poursuite de la forte génération de trésorerie, avec un cash-flow net supérieur à 500 millions d’euros".

Faurecia souligne que ces prévisions s'inscrivent "pleinement" dans le plan à moyen terme annoncé en novembre, qui annonce un chiffre d'affaires supérieur à 20,5 milliards d'euros et une marge opérationnelle à 8% en 2022.

À noter que l'équipementier devrait voir sa structure actionnariale évoluer à l'issue du projet de fusion entre PSA et FCA, le constructeur automobile français prévoyant de distribuer sa participation à ses actionnaires.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FAURECIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.90 % vs +2.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat