Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FAURECIA

EO - FR0000121147 SRD PEA PEA-PME
38.110 € -1.06 % Temps réel Euronext Paris

Faurecia : L'équipementier Faurecia compte surperformer à nouveau le marché auto en 2019

lundi 18 février 2019 à 11h15
Faurecia recule en Bourse malgré des résultats financiers convaincants

(BFM Bourse) - Malgré "un environnement de marché dégradé au second semestre", l'équipementier automobile a de nouveau atteint l'ensemble de ses objectifs financiers en 2018. De plus, Faurecia a engrangé un record historique de commandes et maintient des objectifs ambitieux pour 2019. Mais la menace de taxes douanières américaines sur le secteur pèse sur le titre.

L'équipementier automobile Faurecia spécialisé dans les sièges, systèmes d’intérieur et pots d'échappement a enregistré l'an dernier des ventes record, à 17,52 milliards d'euros, en hausse de 3,3% en données publiées et de 7% à taux de change constants. Une croissance qui surperforme de 810 points de base la croissance de la production automobile mondiale, en recul de 1,1% sur l'année 2018 selon les données d'IHS Markit, indique le groupe dans son communiqué.

Objectifs financiers atteints

Dans le détail des activités, les trois pôles majeurs de l'équipementier ont contribué à la croissance des ventes : les sièges automobiles représentent plus de 40% du chiffre d'affaires du groupe et ont progressé de 4,3% tandis que les systèmes d’intérieur (+1,9%) et la mobilité propre (+3,4%) ont également enregistré des revenus en hausse. Les trois activités ont également vu leur rentabilité s'améliorer par rapport à 2017.

La dépréciation de plusieurs devises face à l'euro (dollar américain, aupeso argentin et real brésilien principalement) a eu un impact négatif de 631 millions d'euros. Malgré cet effet de change défavorable, le groupe détenu à 46,3% par PSA a vu son bénéfice opérationnel progresser de 10% à 1,27 milliards d'euros, tandis que sa marge opérationnelle s'est établie à 7,3% (+50 points de base par rapport à 2017).

En outre, Faurecia a engrangé 63 milliards d'euros de commandes sur la période 2016-2018, ce qui correspond à un plus haut historique que le groupe met sur le compte de son "excellence opérationnelle et sa forte orientation vers la satisfaction totale du client".

Le bénéfice par action et le résultat net sont également en nette augmentation, respectivement à 5,11 euros et 701 millions d'euros (+17%), alors que le cash-flow net a de son côté bondi de 21% à 528 millions d'euros, ce qui représente 3% des ventes, contre 2,6% en 2017.

Cité dans le communiqué, le directeur général Patrick Koller s'est réjoui d'avoir "une nouvelle fois atteint tous les objectifs financiers sur l'année, malgré une conjoncture dégradée au deuxième semestre". En outre, a ajouté le dirigeant, la "contribution significative de nos "New Value Spaces" dans les prises de commandes garantit une croissance rentable pour l'avenir".

Patrick Koller anticipe toutefois un environnement "très incertain" en 2019 et annonce retenir l'hypothèse d'une production automobile légèrement négative pour l'exercice en cours. "Dans ce contexte, nous nous engageons à continuer à démontrer la résilience de Faurecia et nous surperformerons le marché tout en maintenant une rentabilité et une génération de trésorerie élevées", annonce Patrick Koller, qui précise enfin que l'acquisition de Clarion devrait être finalisée au premier trimestre. Un rachat qui doit permettre à Faurecia de devenir "un leader mondial des système électroniques du cockpit".

Continuer à surperformer le marché

Dans l'environnement décrit par le directeur général du groupe (baisse de 1% de la production automobile mondiale), Faurecia entend "surperformer la production automobile mondiale de 150 à 350 points de base (hors consolidation de Clarion)", avec un résultat opérationnel qui "devrait croître en valeur" et une marge opérationnelle qui "devrait être supérieure ou égale à 7%". Enfin, le groupe prévoit, de nouveau, un "cash-flow net supérieur ou égal à 500 millions d'euros", en incluant cette fois-ci la consolidation de Clarion, à compter du 1er avril.

Dividende en hausse, titre stable

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende de 1,25 euro par action, en hausse de 14% sur un an. Visiblement insuffisant pour convaincre les investisseurs puisque le titre, qui a longtemps hésité sur la direction à prendre (-4% vers 9h05 puis +2% vers 9h20), cède 1,5% à 38,8 euros vers 11h, dans un volume d'échanges correspondant à 0,25% du tour de table. L'action Faurecia reste toutefois bien orientée depuis le début de l'année (+17%) et le léger repli du jour intervient après un bond de 4,6% du titre vendredi, porté par les espoirs d'avancées sur le front commercial sino-américain.

De ce côté là toutefois, l'optimisme des opérateurs a été largement refroidi par un rapport d'enquête du ministère du Commerce américain remis dimanche à Donald Trump. Celui-ci aurait conclu que les voitures et équipements européens menacent la sécurité nationale des États-Unis en affaiblissant leur industrie automobile, ont indiqué des sources concordantes à l'AFP, ce qui pourrait ouvrir la voie à de nouvelles taxes douanières. Le président américain a désormais 90 jours pour décider s'il impose ces nouveaux tarifs douaniers, qui pourraient aller jusqu'à 25%. De quoi inciter les investisseurs à la prudence.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FAURECIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.60 % vs +11.66 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat