Bourse > Faurecia > Faurecia : Faurecia accélère hors d'europe et relève ses objectifs 2011
FAURECIAFAURECIA EO - FR0000121147EO - FR0000121147
47.155 € -2.69 % Temps réel Euronext Paris
48.990 €Ouverture : -3.75 %Perf Ouverture : 49.070 €+ Haut : 46.595 €+ Bas :
48.460 €Clôture veille : 908 999Volume : +0.66 %Capi échangé : 6 509 M€Capi. :

Faurecia : Faurecia accélère hors d'europe et relève ses objectifs 2011

Faurecia accélère hors d'europe et relève ses objectifs 2011Faurecia accélère hors d'europe et relève ses objectifs 2011

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Faurecia a relevé mardi ses objectifs 2011 après un premier semestre marqué par une croissance vigoureuse que l'équipementier automobile entend maintenir au second semestre grâce à ses investissements hors d'Europe et dans les pays à bas coût.

Le spécialiste des systèmes d'échappement et des sièges automobiles, dont le constructeur PSA détient 57,4%, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 8,15 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, soit une hausse de 19,4%. A périmètre et changes constants - il a acquis notamment le spécialiste allemand des extérieurs automobiles Plastal - la croissance ressort à 15,5%.

Le bénéfice opérationnel de Faurecia a augmenté de 57% à 340 millions, donnant une marge de 4,2% contre 3,2% un an plus tôt, et le résultat net, part du groupe, bondi de 82% à 185,8 millions d'euros.

"Avec la forte croissance enregistrée par le groupe au premier semestre et l'amélioration de la rentabilité (...), Faurecia est désormais en avance d'un an sur son plan de marche 2010-2014 présenté en juin 2010", a commenté l'équipementier dans un communiqué. "La croissance devrait rester soutenue au second semestre dans toutes les régions et à moyen terme portée par un haut niveau d'acquisition de nouveaux programmes."

Dans une présentation aux analystes, Faurecia a précisé s'attendre en 2011 à un nouveau record en terme de nouveaux contrats, attendus entre 13 et 14 milliards d'euros contre 13,1 milliards en 2010.

Le groupe a également relevé à 450 millions d'euros son objectif d'investissement pour cette année, contre une hypothèse initiale de 350 millions. Au nom de la rentabilité et de l'expansion internationale, la priorité va aux pays à bas coût, où les investissements vont augmenter de 89%, contre +16% pour les pays où la base de coût est plus élevée.

Faurecia compte 42 projets industriels en cours, huit en Amérique centrale et du Nord - dont cinq au Mexique -, douze dans l'espace européen - dont neuf en Europe de l'Est, en Russie et en Turquie - et douze en Chine.

UN AN D'AVANCE SUR LE PLAN

Dans le cadre de son plan stratégique à moyen terme, l'équipementier vise un chiffre d'affaires de 16 milliards d'euros à l'horizon 2014, porté par une croissance annuelle moyenne attendue à 12%, dont 8% de croissance organique. Faurecia vise également une marge opérationnelle de 4 à 4,5% en 2012, puis de 5 à 6% en 2014.

En juin 2010, il s'était également fixé pour objectif de doubler la part du chiffre d'affaires qu'il réalise hors d'Europe à 42% d'ici cinq ans, contre 23% en 2009. Au premier semestre, la part des ventes de produits - hors monolithes pour pots catalytiques que Faurecia achète à l'extérieur - réalisée hors d'Europe a atteint 34%.

Pour l'exercice, le groupe a revu en hausse son objectif de chiffre d'affaires consolidé à 15,7-15,9 milliards d'euros, contre 14,8-15,3 milliards attendu jusqu'à présent, soit une croissance de 13,8% à 15,2% par rapport à 2010, et affiné à la hausse sa cible de bénéfice opérationnel à 620-650 millions d'euros, contre une fourchette précédente de 580-640 millions.

"Les résultats sont en ligne avec le consensus", commente JP Morgan Cazenove dans une note. "La prévision d'Ebit est revue en légère hausse, mais reste en ligne avec le consensus, tandis que la hausse des capex réduit les perspectives de cashflow."

Faurecia a revu en baisse à 100 millions d'euros environ sa prévision de cash flow net en 2011, contre plus de 200 millions d'euros attendu jusqu'ici.

L'action Faurecia a clôturé lundi à la Bourse de Paris à 30,34 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 3,2 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a bondi de 40% environ.

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI