Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FAURECIA

EO - FR0000121147 SRD PEA PEA-PME
33.320 € -0.86 % Temps réel Euronext Paris

Faurecia : Exposé à la Chine, le secteur automobile souffre du regain de tensions entre Pékin et Washington

mardi 29 janvier 2019 à 09h45
Faurecia recule à cause des craintes liées à l'économie chinoise

(BFM Bourse) - Alors que les marchés attendaient beaucoup de la rencontre entre le vice-premier ministre chinois et le président américain à Washington mardi, la justice américaine a dévoilé treize chefs d'inculpation à l'encontre de Huawei lundi soir, douchant ainsi les espoirs d'une résolution rapide du conflit commercial. En réaction, le secteur automobile recule en Bourse.

Vers 9h15, Valeo cède 4,5%, Faurecia abandonne 3,8% et Plastic Omnium recule de 2,9% à la Bourse de Paris, signant ainsi trois des quatre plus mauvaises performances de ce premier quart d'heure de cotation sur le marché parisien. Ces reculs interviennent au lendemain d'une séance déjà délicate pour le secteur, chacune de ces trois valeurs ayant déjà reculé plus de 2% lundi. Mardi matin, le nouveau repli est à mettre sur le compte de mauvaises nouvelles en provenance du front commercial sino-américain, le secteur automobile étant très exposé à la vigueur du marché chinois, le plus grand de la planète.

Mesures de soutien de Pékin

Les craintes liées à la guerre commerciale que se livrent depuis de longs mois les deux plus grandes puissances économiques ont pris le dessus, dans l'esprit des investisseurs, sur une autre information en provenance de l'empire du milieu qui devrait pourtant réjouir le secteur : la Chine prévoit de subventionner l'industrie automobile. De fait, Pékin vient de dévoiler une série de mesures destinées à soutenir la demande pour des produits allant des voitures aux appareils électroménagers, en passant par les services à l'information, pour tenter de limiter le ralentissement économique auquel le pays est confronté.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR) a indiqué que la réglementation sur le marché automobile d'occasion allait être assouplie, et que des subventions "adéquates" seraient mises en oeuvre pour doper les achats de voitures en milieu rural ainsi que la demande pour les véhicules nouvelles énergies. Pour rappel, le marché automobile chinois a reculé en 2018 pour la première fois depuis les années 19990.

En France, la production automobile rebondit

Selon des chiffres encore confidentiels obtenus par l'hebdomadaire Challenges, la production automobile française a crû de 7,3% en 2018, à 2,23 millions de véhicules (utilitaires et particuliers). Un rebond qui permet à l'Hexagone de retrouver ses niveaux de production de 2011, loin, toutefois, du record établi en 2004 à près de 3,7 millions de véhicules. Bien aidé par la reprise du marché européen, la production automobile française reste tout de même largement inférieure à celle du milieu de la décennie précédente, alors que l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou l'Espagne sont parvenues, dans le même temps, à maintenir leur production à un niveau stable. La France est ainsi passée du 5e producteur mondial en 2004 au 11e en 2015, avant de revenir au 9e ou 10e rang en 2018 selon des données provisoires.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FAURECIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs -1.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat