Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FACEBOOK

FB - US30303M1027 SRD PEA PEA-PME
- -

Facebook : Le cours de Facebook accuse le coup après une journée de coupure et de nouvelles investigations

jeudi 14 mars 2019 à 15h11

(BFM Bourse) - En forme jusqu'à mercredi -l'action affichait alors +27% de hausse depuis le début de l'année- Facebook subit un coup de frein jeudi matin en Bourse. Outre une interruption du service pour une bonne partie des clients pendant plusieurs heures, le titre subit aussi l'amoncellement des menaces judiciaires.

Le titre Facebook, qui avait clôturé mercredi à son plus haut niveau depuis plus de six mois, est rattrapé jeu matin par les embarras techniques qui ont privé une bonne partie de ses utilisateurs dans le monde de leur accès à l'ensemble des services du groupe, mais aussi par l'enquête pénale ouverte au niveau fédéral concernant, une nouvelle fois, l'utilisation que l'entreprise fait des données concernant ses utilisateurs. Après la première heure d'échanges, l'action recule de 2,35% à 169,30 dollars, alors que l'indice de référence des valeurs technologiques, le Nasdaq Composite, évolue non loin de l'équilibre (-0,14%).

Mercredi en fin de soirée en Europe, l'accès au célèbre réseau social co-fondé par Mark Zuckerberg, mais également à ses services de messagerie WhatsApp, Instagram et Facebook Messenger a été interrompu plusieurs heures, avant de se rétablir progressivement. Sans être en mesure de faire vaciller la base d'utilisateurs du géant de Cupertino, la coupure a néanmoins entraîné un afflux d'inscription sur Telegram, un service de messagerie concurrent. Trois millions de personnes se sont inscrites sur Telegram au cours des 24 dernières heures, s'est félicité le co-fondateur Pavel Durov, un nombre non négligeable étant donné la base installée estimée à 200 millions d'utilisateurs actifs l'an dernier (contrairement aux services gratuits proposés par Facebook, en contrepartie de publicités plus ou moins intrusives, Telegram repose sur la participation financière laissée à l'appréciation des usagers).

Surtout, des procureurs fédéraux ont ouvert une enquête pénale autour des pratiques de Facebook en termes de partage, à leur insu, de données émanant de ses utilisateurs.

Selon le New York Times, l'entreprise est soupçonnée de partager ou d'avoir partagé de nombreuses données personnelles avec des entreprises extérieures, dont les fabricants de smartphones, pour que ses services soient compatibles avec leurs systèmes d'exploitation ou diverses applications.

En décembre, le quotidien américain avait déjà rapporté que Facebook aurait passé des accords avec plus de 150 entreprises pour leur donner des accès privilégiés aux données personnelles des utilisateurs du réseau social. Microsoft pouvait ainsi consulter la liste d'amis d'un membre du réseau, une fois connecté. Amazon avait également accès aux adresses mail et numéros de téléphone associés à des comptes Facebook.

"Le fait que des enquêtes fédérales (...) soient en cours a déjà été dévoilé", a réagi Facebook, à la suite de la publication du nouvel article. D'autres enquêtes ont en effet été lancées, dont une par la Federal Trade Commission (FTC), l'autorité de régulation du commerce, et la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FACEBOOK en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.70 % vs +5.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat