Bourse > Europlasma > Europlasma : Fin de semaine difficile
EUROPLASMAEUROPLASMA ALEUP - FR0000044810ALEUP - FR0000044810
0.280 € +12.00 % Temps réel Euronext Paris
0.270 €Ouverture : +3.70 %Perf Ouverture : 0.280 €+ Haut : 0.270 €+ Bas :
0.250 €Clôture veille : 966 034Volume : +0.69 %Capi échangé : 39 M€Capi. :

Europlasma : Fin de semaine difficile

tradingsat

(Tradingsat.com) - Fin de semaine difficile pour l'action Europlasma, qui a fait l'objet de vives spéculations au cours de ces derniers jours avant un événement très attendu par les investisseurs. Mais celui-ci ne s'est malheureusement pas produit, ce qui pèse lourdement sur le cours de Bourse ce vendredi matin (-16% à 2,87 euros).

Le groupe spécialisé dans les technologies propres et la production d'énergie renouvelable a indiqué hier soir que "la mise en service de la centrale électrique CHO Morcenx, au cours de ces deux dernières semaines, a permis de confirmer que tous les équipements majeurs (injection de déchets, gazéifieur, Turboplasma, chaudière, turbine) fonctionnent de manière stable, et délivrent des performances satisfaisantes".

Entre le 21 et le 26 Février, la centrale a gazéifié 288 tonnes de CHO Fuel (déchets et biomasse), et livré au réseau 50MWh d’électricité renouvelable.

"Néanmoins, l’installation n’a pas à ce jour atteint ses performances nominales", a prévenu Europlasma. La société a précisé que "la montée en puissance nécessite de nombreux réglages" qu'il est nécessaire de réaliser et de contrôler avant de passer à l’étape suivante.

Le groupe a annoncé en conséquence que "la réception technique provisoire ne pourra être prononcée le 28 février, comme initialement prévu". A ce stade, Europlasma estime être en mesure de porter les performances de la centrale CHO Morcenx à leur niveau nominal dans quelques jours, et sauf incident majeur au plus tard le 11 mars 2014, permettant ainsi de déclencher la procédure de réception provisoire.

Pour mémoire, Europlasma avait subi des déboires avec cette usine dont la livraison, initialement prévue l'an dernier, n’avait pu avoir lieu comme prévu à cause d’un problème sur le gazéifieur. Il a donc fallu arrêter l’usine en avril dernier, afin de démanteler la pièce défectueuse et d’installer la nouvelle. Une réparation très importante dans la mesure où le modèle économique du groupe repose sur le développement de ce type usine, unique en Europe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI