Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ERYTECH PHARMA

ERYP - FR0011471135 SRD PEA PEA-PME
5.260 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris

Erytech pharma : Un jalon clinique aux Etats-Unis conforte le rebond d'Erytech

lundi 4 novembre 2019 à 11h20
Erytech reprend 30% depuis ses plus bas

(BFM Bourse) - Le cours de la biotech lyonnaise rebondit de 11% lundi, portant à 30% son rebond par rapport au plancher historique touché le mois dernier, grâce à l'avancement de l'étude finale sur son traitement eryaspase dans la cancer du pancréas.

Dans la dernière étape (dite phase 3) du développement clinique de son principal projet, Erytech progresse doucement mais sûrement. La société lyonnaise de biotechnologies, dont l'ambition est de devenir un leader des traitements basés sur les globules rouges pour traiter des formes graves de cancers et maladies orphelines, a annoncé lundi avoir franchi deux études importantes dans l'étude de phase 3 baptisée "TRYbeCA1" en tant que traitement de seconde intention du cancer du pancréas, dont l'ouverture du recrutement aux patients américains. Le titre en profite pour remonter de 11% à 4,42 euros, soit 30% de revalorisation par rapport au plus bas historique du 9 octobre dernier, à 3,40 euros.

Le recrutement des patients dans l’étude TRYbeCA1 aux États-Unis a été ouvert la semaine dernière avec l’activation de l’étude dans un premier site d’investigation clinique, ce qui est proche de l'objectif, donné en mai dernier à l'obtention du feu vert de l'agence américaine du médicament, de recruter un premier patient au troisième trimestre.

"Cette étape importante marque le début du processus d’extension de l’étude aux Etats-Unis, pour un recrutement qui devrait s’étendre au total à environ 100 sites" de traitement du cancer, indique la firme. Précédemment, Erytech avait mentionné "environ 500 patients répartis sur plus de 120 sites en Europe et aux Etats-Unis".

Par ailleurs, Erytech indique que le Comité Indépendant de Surveillance des Données après avoir examiné les données des 150 premiers patients recrutés et traités (depuis septembre 2018 en Europe) avec l'eryaspase et n'avoir relevé aucun problème de sécurité a recommandé, le 29 octobre, la poursuite de l’étude comme prévu. La confirmation d'un profil de sécurité favorable qui apparaît comme "particulièrement intéressant car, dans cette étude, eryaspase est associé à des protocoles de chimiothérapie dotés d’une toxicité intrinsèque significative", a souligné Iman El-Hariry, la directrice médicale d’Erytech.

L'eryaspase est le projet le plus avancé de la firme. Ce traitement consiste en l’encapsulation de l’enzyme L-asparaginase dans des globules rouges. Il s'agit d'une enzyme qui dégrade l’asparagine, un acide aminé naturellement présent dans le sang dont se nourrissent toutes les cellules pour leur développement. Mais si les cellules saines sont capables de produire en interne presque la totalité de l’asparagine nécessaire, les cellules cancéreuses ont besoin d'importantes quantités pour assurer leur progression rapide et doivent donc obtenir ce nutriment dans l’asparagine disponible en circulation dans le sang. Depuis plusieurs décennies maintenant, les oncologues utilisent la L-asparaginase "native" pour soigner la leucémie aigüe lymphoblastique (un cancer du sang). Mais cette enzyme est intrinsèquement toxique de sorte que le marché est jusqu'ici limité aux patients ayant un bon profil de tolérance, essentiellement les enfants, avec un taux de guérison qui atteint près de 80%. Chez l'adulte, le corps développe une sorte d'allergie qui freine son utilisation.

Le processus, breveté, d'Erytech consiste à encapsuler directement la L-asparaginase dans des globules rouges prélevés au patient et ensuite réinjectés. En phase 2, un essai a démontré que ce traitement (associé à la chimiothérapie) permettait de réduire de 44% le risque de progression de la maladie, sans provoquer davantage d'effets secondaires que la seule chimio.

Erytech travaille sur le même principe à d'autres pistes de traitement pour piéger des principes actifs à l’intérieur de globules rouges, notamment la methionine-γ-liase ("MGL") également en cancérologie.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ERYTECH PHARMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat