Bourse > Erytech pharma > Erytech pharma : Visant 51 euros, Bryan Garnier persiste et signe
ERYTECH PHARMAERYTECH PHARMA ERYP - FR0011471135 ERYP - FR0011471135   SRD PEA PEA-PME
22.440 € +0.40 % Temps réel Euronext Paris
22.500 €Ouverture : -0.27 %Perf Ouverture : 22.500 €+ Haut : 22.200 €+ Bas :
22.350 €Clôture veille : 8 283Volume : +0.05 %Capi échangé : 402 M€Capi. :

Erytech pharma : Visant 51 euros, Bryan Garnier persiste et signe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les analystes du bureau d'études Bryan, Garnier & Co. n'en démordent pas : le cours actuel de l'action Erytech Pharma, qui en 2015 a creusé sa perte nette de l'ordre de 70%, sous-valorise significativement le potentiel de la “biotech” française. Ils confirment ainsi leur conseil d'achat sur la valeur ainsi que leur objectif de cours de 51 euros.

A la Bourse de Paris ce matin où le CAC 40 perd plus de 1%, l'action Erytech Pharma perd 2,5% à 20,2 euros. Notons que le titre a perdu 39% de sa valeur en six mois.

En 2015, Erytech Pharma, 'biotech' qui développe notamment des traitements visant à 'affamer' les tumeurs cancéreuses, a creusé sa perte nette de l'ordre de 70% à 15 millions d'euros en raison des coûts de développement précliniques. La direction évoque “des frais opérationnels, aussi bien liés aux dépenses de R&D qu'aux frais de structure et administratifs.'

Cependant Erytech, qui capitalise moins de 150 millions d'euros en Bourse, disposait fin 2015 d'une trésorerie de 45,6 millions d'euros, à comparer avec une consommation de cash de 14,1 millions l'an dernier. Et son PDG, Gil Bleyen, a déclaré : 'Nous avons (...) accompli des progrès significatifs dans le développement clinique de GRASPA pour d'autres indications comme la leucémie aiguë myéloïde et le cancer du pancréas, et poursuivi nos efforts en préclinique pour développer notre portefeuille de produits. Les douze prochains mois seront portés par la poursuite des études en cours, le lancement de nouveaux essais cliniques, les résultats de notre étude de Phase II dans le cancer du pancréas et potentiellement notre première autorisation de mise sur le marché en Europe.'

Selon les analystes de Bryan, Garnier, au cours actuel de l'action Erytech, 'le marché valorise implicitement le vaste 'pipeline' de la société aux environs de 100 millions d'euros. Ce qui semble plutôt injuste comparé aux 900 millions de dollars que Baxalta a payé l'an dernier pour acquérir Oncaspar'.

Les spécialistes estiment de plus que la future arrivée du GRASPA en Europe n'est pas pleinement valorisée, 'et que tous les autres projets en cours sont purement et simplement ignorés'.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...