Bourse > Dassault systemes > Dassault systemes : Dassault Systèmes confirme ses objectifs, pas d'impact Brexit
DASSAULT SYSTEMESDASSAULT SYSTEMES DSY - FR0000130650DSY - FR0000130650
80.170 € -5.29 % Temps réel Euronext Paris
82.500 €Ouverture : -2.82 %Perf Ouverture : 82.730 €+ Haut : 79.430 €+ Bas :
84.650 €Clôture veille : 422 599Volume : +0.16 %Capi échangé : 20 698 M€Capi. :

Dassault systemes : Dassault Systèmes confirme ses objectifs, pas d'impact Brexit

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes a confirmé jeudi ses objectifs financiers pour 2016, tablant sur une accélération de ses ventes et de ses résultats lors de la seconde moitié de l'année après un deuxième trimestre tiré par la croissance de sa division logiciel.

Le chiffre d'affaire d'avril à juin s'établit à 754 millions d'euros, soit légèrement au-dessus de l'estimation moyenne de cinq analystes interrogés par Inquiry Financial pour Reuters et qui s'établissait à 751 millions d'euros.

"Nous anticipons une accélération au second semestre, contribuant à une bonne croissance du chiffre d'affaires et des résultats pour l’année 2016, en dépit d'un effet négatif accru des devises et d’un environnement macroéconomique plus volatil", a déclaré le directeur général adjoint chargé des finances, Thibault de Tersant.

Ces perspectives permettent à Dassault Systèmes de confirmer ses objectifs 2016, d'autant plus que l'éditeur de logiciels n'anticipe pas d'impact négatif de la décision des électeurs britanniques de sortir de l'Union européenne.

"Je reste tout à fait confiant pour nos ventes au Royaume-Uni", a souligné Thibault de Tersant lors d'une conférence téléphonique, estimant que les investissements du groupe dans le pays ne devraient pas non plus pâtir de la situation politique.

Dassault Systèmes a par ailleurs annoncé la signature d’un accord définitif pour l'acquisition de CST, une entreprise spécialisée en technologie de simulation électromagnétique, pour environ 220 millions d'euros.

Thibault de Tersant a assuré que le groupe comptait poursuivre les acquisitions sans pour autant s'engager sur un calendrier ou des montants d'investissements.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...