Bourse > Dassault aviation > Dassault aviation : Un tandem Henri Proglio-Patrice Caine à la tête de Thales
DASSAULT AVIATIONDASSAULT AVIATION AM - FR0000121725AM - FR0000121725
1 228.750 € +0.25 % Temps réel Euronext Paris
1 221.300 €Ouverture : +0.61 %Perf Ouverture : 1 230.000 €+ Haut : 1 221.300 €+ Bas :
1 225.650 €Clôture veille : 2 101Volume : +0.03 %Capi échangé : 10 138 M€Capi. :

Dassault aviation : Un tandem Henri Proglio-Patrice Caine à la tête de Thales

Le tandem Proglio-Caine serait nommé lundi à la tête de ThalesLe tandem Proglio-Caine serait nommé lundi à la tête de Thales

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales va nommer Henri Proglio, l'ex-patron d'EDF, au poste de président non exécutif, avec pour directeur général Patrice Caine, actuel numéro deux de l'équipementier d'aérospatiale et de défense, a-t-on appris auprès de deux sources proches du dossier, confirmant une information de l'AFP.

L'annonce devrait intervenir lundi à l'issue d'un conseil d'administration prévu à 18h00, à moins que des discussions entre les actionnaires sur la modification des statuts du groupe pour passer d'un PDG à un tandem retarde la tenue de la réunion, ont précisé les deux sources.

L'Etat et Dassault Aviation, les deux principaux actionnaires du groupe, discutent depuis plusieurs semaines sur la succession de l'ex-PDG Jean-Bernard Lévy, dont la nomination surprise à la tête d'EDF pour remplacer Henri Proglio a été annoncée le 15 octobre.

"Le choix s'est bien porté sur un tandem Proglio-Caine", a déclaré l'une des sources.

Ni Thales, ni Bercy n'ont souhaité faire de commentaires, tandis que Dassault n'était pas immédiatement disponible.

Thales a dû se résoudre à confier à son secrétaire général Philippe Logak l'intérim à la tête du groupe fin novembre, une fois Jean-Bernard Lévy entré en fonction chez EDF.

Reuters avait révélé en novembre que les deux actionnaires comptaient remplacer Jean-Bernard Lévy par un tandem constitué d'un président non exécutif choisi en externe et d'un directeur général sélectionné en interne.

Le processus a dû redémarrer après avoir quasiment abouti sur un choix consensuel, a expliqué mercredi dernier à des journalistes Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, lors de la présentation du nouveau jet Falcon 8X.

Plusieurs sources ont dit l'Etat favorable à Patrice Caine, nommé par Jean-Bernard Lévy, Dassault lui préférant Pierre-Eric Pommellet, responsable des systèmes de mission de défense de Thales, que ce soit pour un poste de PDG ou de DG.

Dassault avait peu apprécié ne pas avoir été informé directement de la décision de l'Etat de nommer Jean-Bernard Lévy à la tête d'EDF.

Les deux actionnaires avaient déjà eu du mal à se mettre d'accord fin 2012 sur la succession de Luc Vigneron, le prédécesseur de Jean-Bernard Lévy.

L'autre équipementier français d'aérospatiale et de défense, Safran, a, lui, pris les devants en nommant dès début décembre un tandem choisi en interne pour succéder au PDG Jean-Paul Herteman dont le mandat s'achève fin avril 2015.

(Edité par Marine Pennetier)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...