Bourse > Dassault aviation > Dassault aviation : L'Inde pourrait boucler sa commande de Rafale d'ici mars
DASSAULT AVIATIONDASSAULT AVIATION AM - FR0000121725AM - FR0000121725
1 254.650 € +1.43 % Temps réel Euronext Paris
1 234.250 €Ouverture : +1.65 %Perf Ouverture : 1 254.750 €+ Haut : 1 234.250 €+ Bas :
1 237.000 €Clôture veille : 10 793Volume : +0.13 %Capi échangé : 10 352 M€Capi. :

Dassault aviation : L'Inde pourrait boucler sa commande de Rafale d'ici mars

L'Inde pourrait boucler sa commande de Rafale d'ici marsL'Inde pourrait boucler sa commande de Rafale d'ici mars

NEW DELHI (Reuters) - L'Inde bouclera une commande de 126 chasseurs Rafale à Dassault Aviation avant la fin de l'exercice budgétaire en cours, fin mars, a déclaré jeudi un haut responsable de l'armée de l'air.

New Delhi a annoncé en janvier 2012 l'ouverture de discussions exclusives avec Dassault pour ce contrat estimé à 15 milliards de dollars (11 milliards d'euros) après un appel d'offres opposant le Rafale à l'Eurofighter Typhoon, construit par un consortium incluant EADS, BAE Systems et Finmeccanica.

Mais les discussions se sont enlisées depuis, notamment en raison de divergences sur le rôle du groupe public indien Hindustan Aeronautics dans la construction des avions.

Le lieutenant-général S. Sukumar, vice-chef d'état-major de l'armée de l'air, a déclaré lors d'une conférence sur l'aéronautique que le contrat serait signé avant la fin de l'exercice budgétaire, selon un communiqué publié par l'organisateur de la conférence, la Confédération de l'industrie indienne.

L'accord initial prévoit que Dassault Aviation livre les 18 premiers avions "clés en main" et assemble le reste en Inde, avec Hindustan Aeronautics comme principal partenaire local.

Dassault a toutefois exprimé des doutes sur la capacité du groupe indien à assurer la fabrication d'un appareil aussi sophistiqué que le Rafale. Hindustan a entamé au début des années 1980 le développement d'un petit avion de combat, un projet qui n'a pour l'instant pas abouti.

Un porte-parole de Dassault s'est refusé à tout commentaire.

Shyamantha Asokan; Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...