Bourse > Dassault aviation > Dassault aviation : Prises de commandes en forte hausse
DASSAULT AVIATIONDASSAULT AVIATION AM - FR0000121725AM - FR0000121725
1 201.050 € -3.48 % Temps réel Euronext Paris
1 235.050 €Ouverture : -2.75 %Perf Ouverture : 1 254.050 €+ Haut : 1 198.350 €+ Bas :
1 244.300 €Clôture veille : 10 171Volume : +0.12 %Capi échangé : 9 983 M€Capi. :

Dassault aviation : Prises de commandes en forte hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dassault Aviation a terminé le premier semestre de son exercice 2014 sur un résultat net ajusté (excluant la participation dans Thales) en baisse de 17% à 145 millions d'euros, suivant le chiffre d'affaires qui recule de 17% également à 1,5 milliard d'euros. L'activité devrait se tasser durant l'ensemble de l'année, prévoit la direction, mais au premier semestre, les entrées de commandes ont décollé de 32%. De plus, le groupe “s'efforce de concrétiser” le contrat des 126 Rafale indiens “dans les meilleurs délais”.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Dassault Aviation salue la nouvelle par une hausse de 3,5% à 1.128,4 euros, non loin du sommet historique atteint le 17 juillet dernier, à 1.225 euros.

En effet, sur la période, l'avionneur a livré 25 avions d'affaires Falcon et 5 avions de combats Rafale, contre des chiffres respectifs de 29 et 5 un an plus tôt.

Cependant, les prises de commandes semestrielles ont crû de 32% par rapport à celles constatées un an plus tôt, à 1,9 milliard d'euros, soit 38 Falcon pour 1,6 milliard (contre 27 appareils et 1,2 milliard un an plus tôt). Dans le domaine de la défense, les entrées de commandes ont augmenté 58,3% à 266 millions.

De ce fait, le montant du carnet de commandes atteint 7,6 milliards d'euros, soit 3% de plus que fin 2013 et un ratio 'book to bill' supérieur à un pour le Falcon.

Sur l'ensemble de l'année 2014, Dassault Aviation prévoit de livrer environ 70 Falcon et 11 Rafale. “Le chiffre d'affaires 2014 devrait être inférieur à celui de 2013”, indique le groupe.

Le directeur général de Dassault Aviation, Eric Trappier, souligne le lancement récent de nouveaux appareils, comme le Falcon 5X lancé en octobre 2013, puis le 8X présenté en mai dernier.

Concernant le Rafale, Eric Trappier déclare que 'l'export est gage de pérennité du programme qui s'appuie sur la crédibilité du socle français, avec notamment le développement en cours du standard F3-R.'

Et il ajoute : 'nous sommes très mobilisés en Inde et nous nous efforçons, avec nos partenaires français et indiens, de concrétiser le contrat de 126 Rafale dans les meilleurs délais', tout en restant 'très actifs auprès d'autres prospects'.

Par ailleurs, les essais en vol du drone nEUROn se poursuivent.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI