Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CYBERGUN

ALCYB - FR0014004QR6 SRD PEA PEA-PME
0.454 € -0.13 % Temps réel Euronext Paris

Cybergun : Avec Verney-Carron, Cybergun veut relancer la filière française d'équipement des forces armées

vendredi 4 mars 2022 à 14h41
Un fusil d'assault VCD15

(BFM Bourse) - Spécialiste à l'origine des répliques à air comprimé, Cybergun s'est réorienté depuis sa reprise en 2018 vers le marché de la défense, d'abord les matériels d'entraînement puis les armes à feu notamment en collaborant avec l'autrichien Glock. En se rapprochant de Verney-Carron, fabricant de fusils de chasse mais aussi de matériel militaire (Lebel), le groupe va donner naissance au premier acteur français du secteur au moment où l'Europe va amplifier ses investissements.

Cybergun a annoncé vendredi avoir conclu un accord avec la famille Verney-Carron en vue de la reprise du célèbre fabricant d'armes à feu, marquant une étape déterminante dans le recentrage du groupe vers le domaine militaire, entamé dès 2018 avec l'obtention de la licence idoine du ministère de l'Intérieur et accentué ces derniers mois avec le rachat de l'industriel Valantur, lui permettant d'intégrer toute la chaine de valeur de son pôle militaire.

Surtout connu du public pour ses répliques d'armes tirant des billes de plastiques inoffensives, l'activité originelle qui avait connu d'importantes difficultés (entraînant une procédure de sauvegarde et la reprise de l'entreprise par Restarted Investments, spécialiste du retournement d'entreprises en difficultés), Cybergun a renoué l'an dernier avec une forte croissance. Son chiffre d'affaires incluant Valantur s'est élevé à 47,2 millions d'euros, 36% des revenus provenant du marché militaire sur cet exercice. Dans un entretien récent à BFM Bourse, son PDG Hugo Brugière a signalé que l'expansion devrait se poursuivre cette année, la division militaire devant contribuer dès 2022 à la majorité du chiffre d'affaires et probablement à plus de 70% de la rentabilité du groupe.

Une nouvelle dimension dans l'univers de la défense

Vendredi, Cybergun a donc annoncé avoir présenté à Verney-Carron une offre ferme de reprise, que le plus ancien manufacturier d'armes français en activité a accepté, ouvrant la voie à leur rapprochement sous réserve de l’accord des créanciers de Verney-Carron à une renégociation de sa dette. "Ce rapprochement constitue une étape décisive dans le déploiement de Cybergun sur le marché de l’équipement des forces armées. Après avoir démontré notre légitimité grâce à la fourniture d’armes factices, héritage de notre activité historique dans le domaine civil, et nous être doté d’un bureau d’études et d’une usine [en rachetant Valantur], cette reprise de Verney-Carron nous fera entrer dans une nouvelle dimension", a mentionné Hugo Brugière.

Alors que le groupe travaille depuis plusieurs mois sur ce dossier "le contexte géopolitique actuel accroit avec force la pertinence de cette démarche", constate le dirigeant. "À la suite des dernières annonces faites par la France, nous comprenons que notre pays compte amplifier ses investissements en matière de défense et devenir une puissance plus indépendante et plus souveraine. Notre rapprochement avec Verney-Carron nous met d’ores et déjà en capacité de produire et livrer conjointement plusieurs milliers de fusils d'assaut aux forces armées. Je tiens donc à saluer la confiance que nous fait la famille Verney-Carron en nous permettant, à leur côté, de créer un nouvel acteur majeur dans la constitution d’une offre souveraine au service de l’indépendance française", fait valoir le dirigeant.

Une gamme complète d'armes militaires

Fondé en 1820 à Saint-Etienne par Claude Verney, issu d'une dynastie locale d'armuriers, marié à Antoinette Carron, issue d'une autre famille d'armuriers, et jusqu'ici toujours contrôlée par leurs descendants, la société Verney-Carron (cotée au marché libre) est le plus ancien et plus important fabriquant d'armes de chasse français. Également fabricant et distributeur des lanceurs de balle de défense (avec sa marque déposée Flash-Ball) qui équipent de nombreuses forces de l’ordre.

Ces dernières années, l'entreprise a regroupé sous la marque Lebel ses activités sécurité & défense. Sous cette marque (qui fait référence à l'histoire militaire française, le fusil "modèle 1886" ou "Lebel" ayant notamment largement équipé les Poilus pendant la Première Guerre mondiale), Verney-Carron produit une offre complète d’armes militaires intégrant un fusil d’assaut (VCD 15, basé sur la plate-forme AR-15/M16 reprise aujourd'hui par les principaux fabricants mondiaux), un fusil de précision (VCD 10, inspiré de l'AR10) ainsi qu'un fusil mitrailleur (VCD 9, compatibles avec des chargeurs d'arme de poing type 9 mm Glock ou Sig) et un lance-grenade (LP40). Aujourd'hui, Verney-Carron est ainsi la dernière entreprise française à posséder en son sein tous les savoir-faire et capacités pour concevoir et fabriquer des armes de "petits" calibres.

Un plan d'investissements de 20 millions d'euros

Le projet stratégique de ce rapprochement, explique Cybergun, repose sur une sanctuarisation de l’activité chasse historique, autour de la marque Verney-Carron, et "une nette montée en puissance" de l’activité VCD (et de la marque Lebel), permettant ainsi de "recréer une véritable filière française de l’équipement des forces armées". Pour cela, le groupe entend non seulement pérenniser les postes actuels au sein de Verney-Carron mais aussi engager un programme d’investissements d’environ 20 millions d'euros sur les 4 à 5 prochaines années afin notamment d’accroître les capacités de production. L’objectif est de pouvoir à terme produire 15.000 à 20.000 armes de chasse par an et plus de 50.000 armes de défense (fusils d’assaut, de précision, pistolet mitrailleur et non létal).

Cybergun étudie aujourd’hui "plusieurs options de financement" de cet investissement et espère être en mesure de concrétiser le rapprochement avant la fin de l'année. Le projet est soumis à l’accord des banques créancières de Verney-Carron à un plan de renégociation de la dette bancaire de cette dernière.

"Nous avons étudié méticuleusement les différentes offres et avons considéré que le projet porté par Cybergun était de loin le meilleur. Il nous offre l’opportunité de nous associer à un acteur solide et ambitieux pour pérenniser notre marque qui vient de célébrer son bicentenaire et nous inscrire dans un projet qui fera à nouveau rayonner notre groupe. Même si nous n’oublions pas notre premier marché, la chasse, qui va pouvoir reprendre la voie de la croissance, nous sommes aussi convaincus que l’indépendance en armement de petits calibres en France est aujourd’hui une absolue nécessité à laquelle nous contribuerons avec plaisir et fierté", a mentionné Jean Verney-Carron, le président du directoire de la firme (qui représente la sixième génération de la famille fondatrice).

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CYBERGUN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +30.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat