Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CYBERGUN

ALCYB - FR0014004QR6 SRD PEA PEA-PME
0.532 € -2.21 % Temps réel Euronext Paris

Cybergun : Après avoir réduit ses pertes, Cybergun veut boucler cette année le rachat de Verney-Carron

jeudi 19 mai 2022 à 12h24
Cybergun présente ses comptes 2021

(BFM Bourse) - Cybergun a renoué l'an dernier avec un résultat opérationnel courant positif et fortement réduit sa perte nette tout en reprenant le manufacturier aéronautique et de défense Valantur. Le groupe compte encore grandir cette année en finalisant la reprise de Verney-Carron, pour donner naissance au premier acteur français des armes de petit calibre.

Mission accomplie pour Cybergun, qui avait annoncé en novembre le retour à un bénéfice opérationnel courant pour l'exercice 2021, pour la première fois depuis 2014. Issu de l'univers des répliques d'armes à feu pour le tir de loisir, le groupe poursuit son virage vers le secteur de la défense proprement dit, et envisage "avec optimisme" l'exercice 2022 qui devrait voir se concrétiser le projet de rachat du stéphanois Verney-Caron, plus ancien armurier français encore en activité. Les investisseurs attendaient depuis plusieurs semaines la publication de ces résultats annuels car ceux-ci auraient normalement dû être publiés au plus tard le 30 avril dernier.

En 2021, le chiffre d'affaires consolidé de Cybergun, selon les données consolidées et certifiées sans réserve publiées jeudi matin, s'est élevé à 33,04 millions d'euros, ou 48,305 millions en données pro forma (comme si Valantur avait été absorbé dès le 1er janvier) à comparer à 23,5 millions en 2020 sur l'ancien périmètre. Ainsi, l'activité a globalement doublé grâce à l'intégration du manufacturier du Loir-et-Cher, qui emploie 230 personnes sur six usines, tandis que le chiffre d'affaires à périmètre constant a progressé de 38% en un an.

Perte nette divisée par deux

Sur la base de ce volume d’activité, le groupe a dégagé un résultat opérationnel courant positif de 1,7 million d'euros sur base pro forma, en intégrant l'activation (l'inscription de charges à l'actif) de dépenses de R&D dans le domaine militaire pour 2,3 millions d'euros, ou de 1,06 million sur base consolidée, à comparer à une perte opérationnelle courante de plus de 5 millions en 2020. Cybergun n'avait plus dégagé de résultat opérationnel courant positif depuis 2014.

Après imputation des charges non courantes, le résultat opérationnel passe d'une perte de 6,89 millions en 2020 à une perte opérationnelle limitée à 1,26 million en 2021 en données consolidées, et un bénéfice opérationnel symbolique (88.000 euros) en données proforma intégrant Valantur sur l'année entière.

Au niveau du résultat net, l'exercice aboutit à une division par deux de la perte nette à 7,23 millions d'euros (ou 6,2 millions d'euros en base proforma) contre une perte de près de 15 millions d'euros en 2020.

Le groupe rappelle avoir financé son projet de transformation en levant 11 millions d'euros sur l'exercice, jusqu'à la clôture de son programme d'OCABSA fin novembre. Cet apport a permis de financer l'acquisition de Valantur et de reconstituer les stocks (estimés à 20,6 millions d'euros fin 2021 contre 8,4 millions un an plus tôt) tout en conservant une trésorerie disponible de 6,2 millions d'euros, à mettre en face de 4,9 millions d'euros de dettes financières principalement constituées d'emprunts à long terme sur le pôle militaire, le périmètre historique ayant enfin été intégralement désendetté.

Finalisation du rachat de Verney-Carron en vue

Le groupe dit aborder l'exercice 2022 "avec optimisme". "Outre la situation saine illustrée par les comptes 2021, le groupe peut compter sur les leviers additionnels offerts par son alliance avec EVIKE aux Etats-Unis, où les deux partenaires ont étendu leur collaboration en début d'année au segment des chain stores, et en Europe, où de nouvelles initiatives majeures sont en préparation", indique Cybergun dans son communiqué.

Enfin, l'entreprise poursuit sa transformation à travers la prise de contrôle de Verney-Carron, fabricant de fusils de chasse mais aussi de matériel militaire sous la marque Lebel (VCD). Le projet, qui vise à créer ensemble le premier acteur français des armes de petits calibres sur fond de relance des investissements des Etats européens dans la défense, "avance conformément au plan et le rapprochement entre les deux sociétés devrait être finalisé d'ici fin 2022", estime Cybergun. La firme réaffirme que le financement de la reprise de l'armurier stéphanois ne recourra pas à de nouveaux instruments dilutifs.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CYBERGUN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.10 % vs +22.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat