Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CYBERGUN

ALCYB - FR0013505583 SRD PEA PEA-PME
0.162 € -6.26 % Temps réel Euronext Paris

Cybergun : Les ambitions de Cybergun dans le domaine militaire saluées par le marché

jeudi 17 janvier 2019 à 13h15
Cybergun va contribuer à l'appel d'offre des pistolets de l'armée française

(BFM Bourse) - Le titre du fabricant de répliques d'armes sous licence rebondit de 20% jeudi matin, tandis qu'un contrat auprès d'un "grand manufacturier" en vue de l'appel d'offres pour le remplacement des pistolets en dotation dans l'armée française met en lumière le potentiel de sa filiale dédiée au marché militaire, Spartan.

Spartan Military & Law Enforcement, la division de Cybergun créée en 2016 pour adresser le marché militaire, poursuit son développement sur ce segment nouveau pour l'entreprise fondée dans les années 1980 dans le domaine du tir de loisir et des répliques d'armes sous licence. Coutumière de fortes variations, l'action bondissait jeudi vers 12h30 de 17,88% à 61 centimes, un plus haut depuis début décembre.

Le groupe a ainsi annoncé la signature d’un contrat de conseil avec "un grand manufacturier d’armes", non divulgué pour le moment, dans le cadre d'un appel d’offres "qui devrait être publié dans les semaines à venir" en vue du remplacement de l'ensemble des armes de poing actuellement en dotation dans l'armée française.

Le pistolet réglementaire présent aujourd'hui dans la plupart des unités est la version produite par GIAT Industries du Beretta 92 sous la désignation MAS G1, mais son prédécesseur, le "PA" MAC/MAS 50 a subsisté plus de cinquante ans après son entrée en service.

L'appel d'offres pourrait intéresser des industriels de l'armement tels l'autrichien Glock (fournisseur des forces britanniques avec le Glock 17), SIG Sauer (qui a récemment remporté le marché pour l'US Army avec le P320), le tchèque CZ, Smith & Wesson ou encore le croate HS Produkt.

"Une percée dans le monde militaire"

"Cette mission de conseil et de représentation d’intérêts est une nouvelle preuve de la percée spectaculaire que nous avons faite dans le monde militaire et de l’entrainement des forces. Le fait qu’un grand manufacturier mondial vienne nous demander de l’appuyer [...] est une formidable opportunité financière à l’échelle de notre groupe", a indiqué le général Emmanuel Maurin, patron de Spartan M&LE. L’accord prévoit une rémunération au pourcentage sur la vente des produits manufacturés. "À l’heure actuelle, ce marché est estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros", précise Cybergun dans un communiqué.

Afin de respecter la réglementation en vigueur, le groupe rappelle avoir obtenu du ministère de l’Intérieur une autorisation de fabrication, de commerce et d’intermédiation pour les armes à feux lui permettant de réaliser ce genre de missions.

"C’est la seconde fois que l’expertise du groupe Cybergun est ainsi mise au service d’un grand manufacturier d’armes", souligne en outre la société. En 2017, ses équipes de recherche et développement se sont vues confier un programme de développement d'un projet qualifié de révolutionnaire par la société, intégrant les technologies et les innovations principales du groupe. Ce projet, "qui avance très bien", fera l’objet de communications ultérieures, assure Cybergun.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CYBERGUN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat