Bourse > Cybergun > Cybergun : Poursuit sa remontée après le refinancement américain
CYBERGUNCYBERGUN ALCYB - FR0013204351ALCYB - FR0013204351
0.810 € +1.25 % Temps réel Euronext Paris
0.800 €Ouverture : +1.25 %Perf Ouverture : 0.810 €+ Haut : 0.790 €+ Bas :
0.800 €Clôture veille : 9 717Volume : +0.08 %Capi échangé : 10 M€Capi. :

Cybergun : Poursuit sa remontée après le refinancement américain

CYBERGUNCYBERGUN

(Tradingsat.com) - Au lendemain d'un bond de 9,20%, Cybergun poursuivait vendredi matin sa remontée, grimpant de 9,5% supplémentaires après une heure de cotation (+9,47% à 1,04 euro à 9h59). Les investisseurs montrent leur soulagement après l'annonce jeudi matin du refinancement des activités aux Etats-Unis du spécialiste du tir du loisir, et du soutien financier de son 1er actionnaire.

Aux Etats-Unis, le groupe a décidé de mettre en place un nouveau financement (plus d'un an avant l'échéance de son prêt actuel) et de s'associer à un nouveau partenaire, le groupe financier américain ENCINA.

Ce financement permettra une économie nette d'environ 100 K$ par an avec une disponibilité supplémentaire de 2,5 M$ (7,5 M$ contre 5 M$ actuellement) et des conditions beaucoup plus favorables.

Avec des marges de manœuvre renforcées et un réel partenaire financier local, Cybergun va continuer d'agir sur les autres leviers du plan de retournement initié par Hugo Brugière, vice-président et directeur général, depuis sa reprise en main directe de la filiale.

Pour mémoire, le groupe a engagé de nombreuses actions aux Etats-Unis et notamment la centralisation de ses entrepôts à Dallas et la fermeture de l'entrepôt de Minneapolis avec, à la clé, une économie de 700 K$ nette par an.

Parallèlement, Cybergun réaffirme le soutien inconditionnel de son actionnaire principal, Claude Solarz, pour soutenir le redressement de l'ensemble du groupe. Ces derniers mois, pour financer le BFR et continuer à soutenir l'effort de guerre, Claude Solarz a personnellement réinvesti plus de 1,5 million d'euros dans Cybergun sous forme d'apports en compte courant d'associés.

"Le refinancement des activités aux Etats-Unis avec l'augmentation de la ligne de tirage et la baisse des coûts financiers est évidemment une bonne nouvelle. Au-delà d'aider les Etats-Unis, cela aidera l'ensemble du groupe puisque près d'un million d'euros devraient être versés par an à l'Europe pour financer ses fonctions supports (licences, sourcing, achats, etc.). La stratégie est vraiment la bonne, j'en suis convaincu, et je la soutiens financièrement personnellement.", a déclaré Claude Solarz.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI