Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CHARGEURS

CRI - FR0000130692 SRD PEA PEA-PME
25.600 € -2.22 % Temps réel Euronext Paris

Chargeurs : Malgré une division santé qui ralentit, Chargeurs vise un excellent millésime 2021

jeudi 9 septembre 2021 à 10h55
Chargeurs affiche une plantureuse génération de cash

(BFM Bourse) - Par rapport au premier semestre 2020, dopé par la demande masques et de solutions de protection, l'activité Healthcare Solutions de Chargeurs a fortement ralenti cette année. Mais ses métiers traditionnels, mode et luxe notamment, sont à nouveau en plein essor et les bénéfices s'accumulent. Le marché apprécie.

Chargeurs, vainqueur à chaque fois? Le groupe diversifié, œuvrant notamment dans la protection temporaire de surfaces, l’entoilage pour l’habillement, les textiles techniques, les lainages haut-de-gamme et les services d’aménagements de musées, avait fait preuve en 2020 d'une agilité hors du commun face à la crise du Covid-19, en mettant sur pied en un clin d'oeil une activité dédiée à la protection sanitaire. En s'appuyant sur le savoir-faire de l'usine historique "Lainière de Picardie", site plus que centenaire implanté à Buire-Courcelles dans la Somme, et grâce aux synergies technologiques et commerciales avec les autres branches d’activités, Chargeurs a pu mettre sur le marché une offre globale comprenant gels hydroalcooliques, équipements de protection individuels (masques, blouses et gants de protection), films bactéricides, textiles de protection, tunnels de décontamination, etc.

L'activité Chargeurs Healthcare Solutions a évidemment tourné à plein, l'envolée des revenus de la nouvelle division permettant in fine de dépasser les objectifs de chiffre d'affaires fixés avant la crise -822 millions d'euros sur l'année, pour un objectif "supérieur à 750 millions"- alors même que les métiers historiques subissaient les conséquences dévastatrices pour l'économie mondiale des différents confinements.

Au cours des six premiers mois de 2021, le balancier tend à repartir dans l'autre sens: Chargeurs Healthcare Solutions, qui parti de zéro avait généré 253,9 millions d'euros de ventes au premier semestre 2020, a vu ses revenus redescendre à 71,3 millions d'euros sur la période écoulée. Un chiffre qui reste remarquable pour Lainière Santé, positionné sur le haut-de-gamme (par exemple sa gamme Oxygène de masques fabriqués en France, filtrants à 99%, tout en offrant légèreté et respirabilité supérieures à la moyenne), puisqu'il lui avait été assigné un objectif pour l'année compris entre 50 à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. C'est désormais le haut de cette fourchette qui est visé.

La protection des surfaces et l'entoilage en grande forme

Parmi les autres divisions, Chargeurs Protective Films (protection temporaire des surfaces) enregistre une performance record dans l’histoire du métier, avec un chiffre d’affaires semestriel de 168,5 millions d’euros, en croissance organique de 28,9%, soutenu par la demande des marchés du bâtiment et de l'électroménager.

Le chiffre d'affaires de "Chargeurs*PCC" Fashion Technologies (spécialisé dans l'entoilage, qui avait acquis en 2018 le leader mondial Precision Custom Coatings, d'où la graphie de la division) atteint 65,8 millions d’euros, en croissance organique de 7,3%, avec des performances dépendant du rythme de réouverture d'une région à l'autre, et une percée des entoilages écoresponsables, d’une part, et des tissus techniques nécessaires à la confection de vêtements de sport, d'autre part.

Chargeurs Luxury Materials (laine haut-de-gamme) enregistre un chiffre d’affaires de 39,4 millions d’euros, en léger recul organique par rapport au 1er semestre 2020 – l’effet prix très négatif lié à la baisse passée des prix de vente de laine étant presque compensé par le net rebond des volumes.

Enfin Chargeurs Museum Solutions (solutions d'aménagement pour les musées), activité lancée juste avant la crise, a généré un chiffre d’affaires de 27,4 millions d’euros, porté par l'intégration des sociétés américaines D&P et Hypsos (en légère croissance organique, hors acquisitions). L'entreprise signale d'ailleurs une "visibilité accrue pour les activités mode et luxe" et un "carnet de commandes prometteur sur les services culturels".

Au total, le chiffre d’affaires semestriel s’élève à 372,4 millions d’euros, en repli de 28,2% par rapport à l'atypique premier semestre 2020, mais en croissance de 14,2 % par rapport au 1er semestre 2019 pour comparer à une base hors Covid.

Des acquisitions en vue

En outre, tous les métiers ont été bénéficiaires. Le résultat opérationnel s'établit ainsi à 34 millions d’euros, soit le deuxième montant le plus élevé depuis 2015 pour Chargeurs, représentant 9,1% du chiffre d’affaires grâce à la progression de la rentabilité opérationnelle de l’ensemble des activités et à la bonne maîtrise des coûts fixes. Le résultat net part du groupe de la période atteint 24,7 millions d’euros (6,6% du chiffre d’affaires, contre 5,6% au premier semestre 2020). Soit, pointe le bureau d'études Midcap Partners, un montant déjà supérieur au consensus des prévisions des analystes suivant le titre... pour l'ensemble de 2021 ! Le bénéfice net par action ressort à 1,06 euro, deuxième meilleure performance semestrielle de l’histoire récente du groupe, c'est-à-dire depuis sa reprise en main par Michaël Fribourg, repreneur des parts de Jérôme Seydoux et Eduardo Malone en 2015.

"Avec cette nouvelle surperformance, Chargeurs démontre, semestre après semestre et malgré les reconfinements, la qualité de ses actifs et de son modèle de gestion. En dépit des aléas sanitaires exceptionnels, la totalité de nos métiers ont été bénéficiaires au premier semestre, et, ensemble, ont permis au groupe de générer depuis 18 mois un cash-flow opérationnel record", a déclaré le PDG. Sur le seul premier semestre, le cash-flow opérationnel s'est effectivement élevé à 58 millions d'euros, après 73 millions pour l'ensemble de 2020. Autrement dit, entre le 1er janvier 2020 et le 30 juin dernier, Chargeurs a généré un total de 131 millions d’euros de cash-flow opérationnel, soit près du double du montant des exercices 2017, 2018 et 2019 cumulés...

Cet élan opérationnel et la solidité financière qui en résulte "positionnent idéalement le groupe pour profiter pleinement de la reprise et générer la performance embarquée qui est au cœur du programme stratégique Leap Forward 2025", a ajouté le dirigeant. "Fort d’importantes liquidités disponibles et d’une visibilité augmentée, le groupe s’apprête également à accélérer sa croissance externe, qui constitue le deuxième moteur de son programme Leap Forward. Celle-ci visera à saisir des opportunités ciblées dans ses métiers et, également, à réaliser des acquisitions complémentaires dans d’autres métiers à très fort potentiel. Plus fort humainement, opérationnellement et financièrement, Chargeurs entend ainsi s’appuyer sur ses excellentes performances pour accélérer et bénéficier pleinement de la reprise qui se généralise".

Des résultats et surtout des perspectives qui résonnent plaisamment jeudi aux oreilles des investisseurs, le titre reprenant 7,94% à 24,74 euros, proche de son précédent sommet annuel.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CHARGEURS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +36.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat