Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CHARGEURS

CRI - FR0000130692 SRD PEA PEA-PME
22.100 € +1.10 % Temps réel Euronext Paris

Chargeurs : Grâce à son virage dans le sanitaire, les revenus de Chargeurs s'envolent

jeudi 10 septembre 2020 à 12h16
Chargeurs flambe en Bourse, fort d'un premier semestre exceptionnel

(BFM Bourse) - Publication semestrielle "exceptionnelle" (dixit Midcap et Portzamparc) de Chargeurs, tirés par la performance hors norme de la nouvelle branche sanitaire du groupe baptisée Lainière Santé. Malgré des perspectives légèrement plus prudentes compte tenu de l'environnement économique incertain, le marché apprécie et applaudit cette publication.

Fort d'une réorganisation rapide et efficace de ses activités vers le secteur sanitaire, Chargeurs vient de dévoiler des résultats semestriels "exceptionnels" selon les analystes de Portzamparc et de Midcap Partners qui suivent le dossier. Le marché semble également impressionné par ces comptes semestriels, le titre Chargeurs s'offrant un bond de 12,9% à 18,18 euros dans un marché parisien en léger repli (-0,4% pour le CAC) vers 10h40, ce qui lui permet de revenir dans le vert depuis le 1er janvier (+1,5%).

Le groupe diversifié qui œuvre notamment dans la protection temporaire de surfaces, l’entoilage pour l’habillement, les textiles techniques et la laine peignée haut de gamme a principalement profité de la montée en puissance de l'activité de produits sanitaires Lainière Santé, "qui compense largement la baisse temporaire du business historique (-18,8%, en ligne avec nos attentes)" souligne l'analyste de Midcap Florian Cariou.

Croissance exceptionnelle des revenus

"Après un T2 en hausse de 119% (faisant suite à une légère contraction de 2,3% des revenus au premier trimestre, NDLR), le chiffre d'affaires semestriel ressort à 518,5 millions d’euros (vs 464 millions d’euros estimés), en croissance de 59% sur un an (dont 54,4% en organique)" relève l'analyste. Il ajoute que l'activité semestrielle aura, comme prévu, "surtout été marquée par l’impressionnant décollage de Lainière Santé (253 millions d’euros sur le seul T2 vs 200 millions d'euros estimés). Les revenus engrangés par cette division dédiée à la santé représentent ainsi 48,8% des revenus du groupe, une performance d'autant plus exceptionnelle que celle-ci n'existait pas à la même période l'année précédente. À titre de comparaison, Chargeurs avait enregistré des revenus de 626 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice 2019.

Comme attendu poursuit l'analyste, "Chargeurs Fashion Technologies (65,5 millions d’euros, -39% sur un an versus 72 millions d’euros estimés) et Luxury Materials (40,4 millions, -30,6% par rapport au premier semestre 2019 versus une anticipation à 41 millions d’euros) sont les divisions les plus impactées par le contexte". Chargeurs Protective Films (CFT) aura mieux résisté avec des revenus en baisse de seulement 5,9% à 133,7 millions d’euros, quand l'analyste tablait sur 127 millions d’euros, tout comme Museum Solutions qui fait mieux que prévu sur le semestre "grâce à l’apport des dernières acquisitions, notamment D&P (25 millions d'euros de chiffre d'affaires vs 18 millions estimés)" détaille Florian Cariou.

La branche sanitaire porte les résultats semestriels

Concernant les résultats financiers, Chargeurs a réalisé un résultat net de 28,9 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, en hausse de... 248%, tandis que le résultat opérationnel courant des activités a grimpé de 162% à 59,5 millions, faisant ressortir une marge de 11,5% contre 7% au premier semestre 2019. Quant à l'Ebitda, il s'établit à 71,2 millions d'euros, en progression de 120% sur un an, permettant à la marge d'Ebitda d'atteindre 13,7% du chiffre d'affaires, contre 10% au premier semestre 2019.

"Cette performance de haut vol s’explique surtout par Lainière Santé qui affiche un ROPA (résultat opérationnel par activité) de 54,3 millions d'euros sur le seul T2 (deuxième trimestre, NDLR), soit une marge de 21,4%, significativement au-dessus de nos attentes (9,5% estimé)" souligne Florian Cariou. La réorganisation d'une partie de son outil industriel et logistique pour développer, produire et commercialiser en masse des produits à vocation sanitaire (masques de protection à usage unique ou réutilisables, blouses, gants, films de protection bactéricides "CleanTouch", textiles de protection contre les ondes électromagnétiques, textiles intelligents, etc.) a donc porté ses fruits.

Quant aux perspectives, le PDG du groupe Michaël Fribourg affirme que "dans un contexte persistant d'incertitude sanitaire, économique et géopolitique, Chargeurs est en mesure de confirmer sa vision stratégique de long terme, soutenue par les résultats obtenus au cours des dernières années et l'engagement de référence du groupe familial Fribourg". "Après un millésime 2020 inédit, marqué par certains besoins exceptionnels, nous faisons l'hypothèse prudente d'une année 2021 plus atone et plus volatile que les prévisions des instituts économiques, le plein effet mondial des plans de relance étant plutôt attendu à compter de 2022" ajoute le dirigeant, qui précise que le groupe "prépare son nouveau plan stratégique, "Leap Forward 2025", qui prendra le relais du programme "Game Changer" et sera présenté en mars 2021". Ce plan, appuyé par un bilan solide, actera le changement de dimension du groupe qui visera entre 1 et 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2025 avec une forte rentabilité des capitaux engagés" conclut-il.

"Valorisation aberrante"

Fort de son premier semestre exceptionnel, Chargeurs confirme son objectif d’un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros sur l’exercice avec un ROPA désormais attendu supérieur à 60 millions d'euros. "Malgré le contexte difficile, cet objectif nous semble extrêmement prudent dans la mesure où il implique de fortes pertes sur le deuxième semestre pour le périmètre historique, élément peu probable selon nous" avance Florian Cariou. En revanche, la crise sanitaire modifiant l’environnement économique mondial, le groupe annonce désormais viser un chiffre d'affaires entre 1 et 1,5 milliard d'euros entre 2021 et 2025 (contre un objectif précédemment fixé à 1 milliard d'euros en année pleine dès 2021) relève l'analyste. "Au final, cette très bonne publication ne fait que conforter notre opinion très positive sur le dossier" insiste l'analyste qui juge "la valorisation actuelle aberrante au vu des excellents résultats et des perspectives solides pour 2020 et les année suivantes". Florian Cariou réitère son opinion à l'achat et maintient sa cible à 24 euros.

De son côté, l'analyste de Portzamparc évoque aussi des résultats "exceptionnels", largement supérieurs à ses attentes grâce notamment à la performance hors norme de CHS. Le courtier rehausse sa cible de 24,1 à 26,5 euros et confirme également sa recommandation à l'achat.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CHARGEURS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat