Bourse > Cgg > Cgg : Cgg veritas pénalisé par le marché du pétrole
CGGCGG CGG - FR0013181864CGG - FR0013181864
3.910 € -1.76 % Temps réel Euronext Paris
3.960 €Ouverture : -1.26 %Perf Ouverture : 4.010 €+ Haut : 3.910 €+ Bas :
3.980 €Clôture veille : 196 898Volume : +0.89 %Capi échangé : 87 M€Capi. :

Cgg : Cgg veritas pénalisé par le marché du pétrole

tradingsat

PARIS (Reuters) - CGG Veritas a publié mercredi des résultats du premier trimestre pénalisés par le contexte de marché du pétrole et du gaz.

Le spécialiste des services et équipements géophysiques pour l'industrie pétrolière a toutefois confirmé ses objectifs "de génération de trésorerie et d'amélioration de performance".

Dans un communiqué il dit compter "sur la reprise progressive du marché sismique à partir du deuxième semestre."

CGG Veritas, qui a souffert l'année dernière du moratoire imposé dans le golfe du Mexique après l'explosion du puits Macondo exploité par BP, a dévoilé fin 2010 un plan qui doit lui permettre d'améliorer sa rentabilité.

Au premier trimestre, la société a enregistré un résultat opérationnel de 23 millions de dollars tandis que sa perte nette s'est chiffrée à 37 millions, incluant des frais de refinancement non récurrents de 25 millions. Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 728 millions de dollars, en hausse de 5% d'une année sur l'autre.

Le carnet de commandes au 1er avril 2011 s'élève à 1,22 milliard de dollars "dans un marché qui devrait se renforcer progressivement".

La baisse des résultats du groupe a été limitée par les bonnes performances de Sercel, sa filiale spécialisée dans la production de matériels géophysiques, qui a enregistré un résultat opérationnel de 95 millions de dollars.

La dette nette s'élevait 1,444 milliard de dollars, contre 1,536 milliard enregistré fin 2010.

L'action, qui a ouvert en recul de plus de 3%, perdait 1,3% à 23,135 euros à 9h02, dans une capitalisation boursière de 3,5 milliards d'euros.

Benjamin Mallet et Noelle Mennella, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI