Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 727.52 +0.63 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Vers une respiration pour achever une semaine volatile

vendredi 24 septembre 2021 à 08h32

(BFM Bourse) - Dans un marché qui a écarté la caractère systémique d'une probable faillite d'Evergrande, et qui a digéré avec aisance la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, le CAC 40 a poursuivi son rebond jeudi, dans des volumes toutefois en repli, au plus bas de la semaine. L'indice phare parisien a gagné 0,98% à 6 701 points.

Sur le dossier Evergrande: si le risque est "sismique", il n'est pas "systémique", au sens de Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet Asset Management. "[La Chine] a accumulé des excédents commerciaux durant de nombreuses années et les réserves de la banque centrale chinoises sont les plus élevées au monde. Les autorités ont les moyens d’organiser une restructuration des acteurs fragiles du secteur et de palier le ralentissement économique par des mesures budgétaires et monétaires énergiques."

Sur le front monétaire, les membres de la Federal Reserve n'ont pas entériné mercredi la date de déclenchement du tapering, la phase de réduction progressive de son soutien, mais a confirmé qu'une annonce était proche. Le consensus s'attend à ce que soit officialisée en novembre la décision de commencer à réduire ce soutien en 2022.

"Il y a toutefois quelques touches un peu plus sévères qu'attendu", relève Frédéric Rollin (conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM). "Les membres du FOMC anticipant une hausse des taux en 2022 sont plus nombreux et les anticipations pour 2023 et 2024 ont significativement grimpé.[...] Les gouverneurs votant cette année sont en très large majorité des colombes. L'année 2022 verra l'arrivée de plusieurs faucons au comité. Les colombes auront toujours la majorité, mais ce sera plus serré."

Côté statistiques jeudi, les investisseurs ont composé avec une batterie d'indicateurs baromètre d'activité (PMI) en Europe ce matin. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro ressortent à des niveaux décevants (au sens de leur écarts aux consensus), tout en demeurant allègrement au-dessus des 50 points qui séparent par construction, une expansion d'une contraction du secteur considéré.

"Les données PMI Flash du mois de septembre mettent en évidence un fort ralentissement de la croissance économique, conjugué à de fortes tensions inflationnistes dans la zone de la monnaie unique", note Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit.

"Les inquiétudes liées à la hausse des prix, aux perturbations des chaînes d'approvisionnement et au risque de détérioration prochaine de la demande dû au contexte actuel de pandémie ont par conséquent érodé la confiance des entreprises, comme en témoigne un recul des perspectives d'activité à douze mois à leur plus bas niveau depuis janvier dernier. Pour l'heure, le rythme de la croissance demeure solide malgré le ralentissement observé au cours du mois, mais il risque fortement de marquer le pas si les vents contraires liés aux prix et aux approvisionnements ne montrent aucun signe d'apaisement, notamment s'ils s'accompagnent, à l'approche de l'automne, d'une montée du nombre de cas de Covid-19".

Côté valeurs, Trigano a frôlé les 10% de hausse, à 121,10 euros, le marché saluant un chiffre d'affaires de plus de 2,9 milliards d'euros pour l'exercice clos fin août, un niveau encore jamais vu pour le groupe. L'automobile, avec un effet Bêta traditionnellement marqué sur les équipementiers, était à l'honneur jeudi, à l'image de Faurecia (+6,69% à 40,37 euros) ou de Valeo (+8,39% à 23,26 euros).

Rebond confirmé de l'autre côté de l'Atlantique jeudi, à l'image du Dow Jones +1,48% à 34 764 points, ou du Nasdaq Composite (+1,04% à 15 052 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé de 1,21% à 4 448 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1740$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 73.40$.

A suivre à l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h00 et un discours en ligne de J. Powell, Président de la Fed à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La base de travail entre 6 590 /6 000 points et 6 765 points est regagnée, tout comme la partie supérieure de la moyenne mobile à 100 jours (en orange). Toutefois, un oeil attentif à la divergence majeure entre cours et volumes depuis le début de la semaine doit maintenir en état d'alerte, dans un marché qui, s'il a regagné des niveaux techniques, demeure nerveux depuis le coeur du mois d'août.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6764.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6590.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6764.00 / 7000.00
Support(s) :
6590.00 / 6350.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers une respiration pour achever une semaine volatile (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers une respiration pour achever une semaine volatile (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat