Bourse > Biomerieux > Biomerieux : À l'achat, Natixis vise toujours 130 euros
BIOMERIEUXBIOMERIEUX BIM - FR0010096479BIM - FR0010096479
174.450 € +0.63 % Temps réel Euronext Paris
176.800 €Ouverture : -1.33 %Perf Ouverture : 177.850 €+ Haut : 174.450 €+ Bas :
173.350 €Clôture veille : 4 143Volume : +0.01 %Capi échangé : 6 883 M€Capi. :

Biomerieux : À l'achat, Natixis vise toujours 130 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Natixis confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre bioMérieux, qui fait toujours partie de la liste de ses valeurs préférées. Les analystes saluent ainsi la dernière annonce concernant le FilmArray Torch. Objectif de cours : 130 euros.

Dans un marché parisien en hausse d'un peu plus de 2% ce midi, l'action bioMérieux prend 2,9% à 106,8 euros.

Ce matin, le groupe lyonnais spécialisé dans les tests médicaux que contrôle l'Institut Mérieux a annoncé que sa filiale de biologie moléculaire, BioFire Diagnostics, avait déposé auprès de la Food & Drug Administration (FDA) américaine une demande d'accréditation Special 510(k) pour l'utilisation de son panel respiratoire FilmArray avec le système FilmArray Torch.

Pour Natixis, c'est sans aucun doute une bonne nouvelle. Le FilmArray Torch ? Un 'instrument qui affiche une cadence en nette hausse pour un volume plus faible doit permettre au groupe de continuer à creuser l'écart face à la concurrence', commente Natixis. 'Avec une capacité de traitement pouvant être portée à 262 tests par jour, FilmArray Torch affiche une cadence 1,5 fois supérieure à celle de FilmArray 2.0 et 13 fois supérieure à celle de FilmArray, et ce pour une surface exploitée inférieure', rappelle Natixis.

Bref, 'l'annonce de ce matin doit venir conforter l'avance de FilmArray en matière de biologie moléculaire dédiée aux maladies infectieuses', jugent les spécialistes.

De plus, bioMérieux a l'intention, dans un second temps, d'étendre au-delà du panel respiratoire la demande d'autorisation dont il fait état ce matin.

Natixis relève enfin que que l'action bioMérieux ne se paie que 14,2 fois son résultat d'exploitation attendu pour 2016, affichant ainsi une décote par rapport à ses comparables DiaSorin, Qiagen et Becton Dickinson.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...