Bourse > Atos > Atos : Premier conseil acheteur de crédit suisse
ATOSATOS ATO - FR0000051732ATO - FR0000051732
123.350 € -1.63 % Temps réel Euronext Paris
125.600 €Ouverture : -1.79 %Perf Ouverture : 125.750 €+ Haut : 122.350 €+ Bas :
125.400 €Clôture veille : 233 634Volume : +0.22 %Capi échangé : 12 977 M€Capi. :

Atos : Premier conseil acheteur de crédit suisse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse a ce matin entamé le suivi de cinq titres européens du secteur des services informatiques. Si Capgemini est conseillé à 'sous-performance', avec une cible de 26,3 euros, une autre SSII française, Atos, est conseillée à l'achat ('surperformance'), la cible fixée étant de 51,60 euros. En Bourse de Paris ce matin, l'action de la SSII française recule de 1,6% à 45,7 euros, dans un marché en baisse de 0,6%.

Certes, 'les services informatiques font partie des secteurs cycliques', rappelle la note de recherche, 'et la forte volatilité des conditions macroéconomiques a prélevé son écot sur l'enthousiasme des investisseurs' en la matière. Les SSII du Vieux continent doivent aussi lutter contre la concurrence à bas coûts des acteurs indiens. Ces deux facteurs structurellement négatifs devraient continuer de peser, selon Crédit Suisse, pedurer.

S'ils ne sont pas à l'achat sur le secteur dans son ensemble, les analystes estiment qu'il ne faut pas pour autant en 'sabrer' toutes les valeurs. Si la plupart des spécialistes estiment que l'importance des effectifs offshore des SSII est un critère clé, Crédit Suisse estime qu'il ne doit pas être limitatif :'le véritable révélateur de la qualité d'une SSII est sa capacité à générer du cash-flow';

Les analystes se montrent peu enthousiasmés par les capacités de Capgemini en la matière, la palme étant selon eux remportée par le britannique Computacenter (l'autre conseil d'achat parmi les cinq formulés ce matin).

Mais Atos n'est pas oubliée : 'il s'agit de l'action la plus défensive du secteur', estiment les spécialistes, puisque 74% environ de ses revenus dépendent de contrats pluriannuels.

Autres points forts soulignés : les synergies qui découlent de l'acquisition de la branche informatique de Siemens, et la branche HTTS (Services transactionnels de haute technologie), soit environ le cinquième du chiffre d'affaires, distinguée pour ses 'fortes marges' (vers 17%). 'Atos est selon nous la valeur la plus intéressante du secteur', peut-on lire.

Certes, le titre se paie avec une prime de 10% sur ses comparables, mais une prime de 20% semble envisageable à Crédit Suisse, la croissance des ventes et des profits du groupe étant moins liée que d'autres à la tendance macroéconomique de fond.

Après 3,20 euros en 2011, Crédit Suisse table sur un bénéfice par action Atos de 4,13 euros cette année puis de 4,54 euros en 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI