Bourse > Ask > Ask : Pertes semestrielles, mais prévisions maintenues
ASKASK ASK - FR0011980077ASK - FR0011980077
1.350 € -0.74 % Temps réel Euronext Paris
1.360 €Ouverture : -0.74 %Perf Ouverture : 1.400 €+ Haut : 1.340 €+ Bas :
1.360 €Clôture veille : 107 185Volume : +0.85 %Capi échangé : 17 M€Capi. :

Ask : Pertes semestrielles, mais prévisions maintenues

tradingsat

(CercleFinance.com) - ASK a terminé le premier semestre de son exercice 2014 sur une perte nette après impôts de 2,7 millions d'euros, à comparer avec un déficit de 0,5 million un an plus tôt. La première moitié de l'année a été marquée par des investissements de capacité et des frais exceptionnels. Mais la direction entend toujours atteindre des ventes de 100 millions d'euros à l'horizon 2017.

Ce chiffre tient compte d'une nette dégradation du résultat financier (- 1,2 millions contre - 0,3 million un an plus tôt) lié essentiellement aux intérêts de la dette obligataire du groupe.

Sur la période, le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 4,1% à 20,3 millions d'euros. Le spécialiste des solutions sécurisées sans contact évoque 'un environnement de marché concurrentiel'.

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA, selon l'acronyme anglais) retraité recule de 300.000 euros à 0,7 million d'euros 'du fait des investissements réalisés pour l'embauche de ressources supplémentaires en R&D et forces commerciales.'

Durant le premier semestre, le groupe a transféré des capacités de l'Inde vers la Chine, ce qui a généré des 'surcoûts de production dus à la coexistence des unités industrielles indienne et chinoise, et des charges non récurrentes liées au transfert de la production.' L'entité indienne a été fermée en septembre.

Depuis lors, les unités de production sont réparties entre Burlington (Etats-Unis), Sophia Antipolis (France) et Pékin (Chine). 'ASK recueillera pleinement le bénéfice de ces actions dès l'exercice 2015', affirme la direction.

Bref, hors frais non récurrents, calcule ASK, le résultat d'exploitation semestriel aurait été de - 1,4 million d'euros, ce qui reste supérieur à la perte constatée un an plus tôt (- 0,2 million).

Introduit en groupe au mois de juin, ce groupe basé à Sophia Antipolis confirme qu'il augmente actuellement ses capacités de production et qu'il entend 'accroître la marge brute vers un niveau proche des standards de l'industrie'.

Au 1er juillet, la trésorerie disponible atteignait 20,5 millions.

Enfin, le groupe vise toujours des ventes de 100 millions d'euros à l'horizon 2017.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...