Bourse > Artprice com > Artprice com : Refranchit les 50 euros, la capitalisation dépasse 300m€ !
ARTPRICE COMARTPRICE COM PRC - FR0000074783PRC - FR0000074783
13.340 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
13.420 €Ouverture : -0.60 %Perf Ouverture : 13.430 €+ Haut : 13.170 €+ Bas :
13.340 €Clôture veille : 5 072Volume : +0.08 %Capi échangé : 89 M€Capi. :

Artprice com : Refranchit les 50 euros, la capitalisation dépasse 300m€ !

tradingsat

(Tradingsat.com) - L'action Artprice continue à s'illustrer mardi. Le cours de bourse de la société leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'art flambe de 19% à plus de 50 euros, au plus haut depuis février 2000, au plus fort de la bulle Internet. Le titre a même touché un sommet de 58 euros, plus très éloigné des 66,5 euros atteints en séance le 20 janvier 2000.

Interrogé ce matin sur l'antenne de BFM, Philippe Marini, le rapporteur général de la Commission des Finances du Sénat a exprimé sa totale opposition à l'imposition des œuvres d'art. « On ne va pas créer une taxation nouvelle [qui aboutirait] à faire sortir le patrimoine de notre pays », a-t-il déclaré.

Philippe Marini faisait ainsi référence à l'amendement UMP proposant d'élargir l'assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune aux œuvres d'art, qui doit justement être examiné aujourd'hui en séance publique dans le cadre du projet de loi de finances rectificative prévoyant la réforme de l'ISF et la suppression du « bouclier fiscal ».

Ces derniers jours, Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la Communication, et François Baroin, le ministre du budget, avaient également réaffirmé l'hostilité du gouvernement contre cet amendement.

Une position qui doit réjouir Thierry Ehrmann, le patron d'Artprice, qui qualifiait récemment l'amendement cosigné par plusieurs député de la majorité de « mesure contestable sur l'ISF mérit[ant] une pédagogie et surtout un véritable accompagnement des pouvoirs publics à la jeune création française pour faire de la France à nouveau une place de marché de l'Art compétitive ».

Quant à la hausse phénomènale et quasi ininterrompue du titre Artprice de ces deux derniers mois, elle tient toujours à la perspective d'une évolution majeur du modèle économique de la société à la faveur de la transposition (en voie de finalisation) en France de la directive européenne sur les biens et services.

Une fois le processus législatif arrivé à son terme, Artprice compte appliquer des taux de commission compris entre 4,5% et 7% sur les ventes réalisées via sa Place de Marché Normalisée, sur laquelle les flux d'œuvres d'art se sont élevés à 6,3 milliards d'euros l'an dernier, sachant que près d'un tiers, soit l'équivalent d'1,8 milliard d'euros, ont abouti à une vente.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...