Bourse > Arcelormittal > Arcelormittal : Macarthur vante sa croissance,résiste toujours à arcelor-peabody
ARCELORMITTALARCELORMITTAL MT - LU0323134006MT - LU0323134006
7.243 € +2.03 %
7.128 €Ouverture : +1.61 %Perf Ouverture : 7.341 €+ Haut : 7.127 €+ Bas :
7.099 €Clôture veille : 22 496 600Volume : +1.35 %Capi échangé : 12 062 M€Capi. :

Arcelormittal : Macarthur vante sa croissance,résiste toujours à arcelor-peabody

Macarthur vante sa croissance,résiste toujours à arcelor-peabodyMacarthur vante sa croissance,résiste toujours à arcelor-peabody

MELBOURNE (Reuters) - Macarthur Coal a insisté mercredi sur ses perspectives de croissance et a dit continuer à chercher un chevalier blanc pour contrer l'offre hostile d'ArcelorMittal et Peabody Energy, ce qui a fait grimper le titre en Bourse.

ArcelorMittal, premier sidérurgiste mondial, et Peabody, numéro un américain du charbon, ont proposé 15,66 dollars australiens par action Macarthur, dividende compris, soit quelque 3,5 milliards d'euros, pour mettre la main sur le géant du charbon pulvérisé mais ce dernier juge l'offre insuffisante.

Le groupe australien, qui doit donner sa réponse d'ici au 1er septembre, a dit s'employer à trouver un acquéreur plus généreux.

"Macarthur précise être en négociations régulières avec un certain nombre de parties intéressées en lien avec d'éventuelles propositions alternatives dont il pourrait résulter une offre supérieure pour les actionnaires", a déclaré le groupe dans un communiqué.

L'action Macarthur a terminé mercredi à 15,80 dollars australiens, en hausse de 1,15% mais peu au-dessus des 15,66 dollars proposés, ce qui suggère que les investisseurs doutent d'une contre-offre.

Macarthur a affiché des résultats annuels dopés par le renchérissement du charbon pulvérisé et par une plus-value de cession. Le bénéfice net annuel, à fin juin, a ainsi presque doublé, à 241,4 millions de dollars australiens.

Hors exceptionnels, le bénéfice est ressorti de 142,4 millions de dollars australiens, contre 139,1 millions l'année précédente et alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S était de 144,6 millions.

Le second semestre a pâti des interruptions de production causées par les importantes inondations qui ont frappé la région du Queensland. Le groupe prévoit de revenir à une production normale début 2012 au plus tôt, autour de 5-5,3 millions de tonnes par an, et espère porter celle-ci à 9,2 millions de tonnes d'ici 2014.

Sonali Paul, Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...