Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Silvio berlusconi prêt à bloquer l'accord air france-alitalia
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
13.330 € +2.85 % Temps réel Euronext Paris
12.920 €Ouverture : +3.17 %Perf Ouverture : 13.330 €+ Haut : 12.805 €+ Bas :
12.960 €Clôture veille : 6 829 770Volume : +1.59 %Capi échangé : 5 714 M€Capi. :

Air france -klm : Silvio berlusconi prêt à bloquer l'accord air france-alitalia

tradingsat

ROME (Reuters) - Silvio Berlusconi, en tête dans les sondages pour les législatives d'avril, a annoncé vendredi qu'il opposerait son veto à l'accord de reprise d'Alitalia par Air France-KLM s'il était élu à la présidence du Conseil.

"La réponse que donnera le prochain Premier ministre à Air France-KLM sera un 'non' sec et entier, pas dirigé contre la France mais contre les conditions posées", a dit le chef de file de la droite italienne.

L'offre de reprise d'Alitalia présentée par Air France-KLM a reçu le feu vert du gouvernement sortant, dirigé par Romano Prodi, mais la compagnie italienne a déclaré qu'elle abandonnerait le projet si le gouvernement issu des élections d'avril s'y opposait.

Les commentaires de Berlusconi ces derniers jours ont encore un peu plus compliqué le projet d'Air France, déjà très critiqué par les syndicats, la classe politique et l'exploitant de l'aéroport de Milan, la société SEA.

Berlusconi a réaffirmé vendredi qu'une alliance italienne allait se faire jour pour sauver Alitalia des conditions "inacceptables" posées selon lui par Air France. Ses rivaux politiques ont accusé Il Cavaliere d'agir dans un but électoraliste.

"Maintenant que je me suis engagé, cela sera fait", a déclaré le patron de la Fininvest à la presse. Il affirmait que des banques étaient déjà prêtes à soutenir l'opération.

La grande banque de détail italienne Intesa Sanpaolo, qui avait soutenu un projet précédent en liaison avec la petite compagnie aérienne Air One, a indiqué qu'elle ne travaillait plus sur Alitalia.

Elle a souligné qu'il lui serait impossible de faire une offre sans avoir d'abord accès aux comptes d'Alitalia.

Air One a elle aussi fait des commentaires dans le même sens. Elle a indiqué vendredi qu'il lui serait impossible de présenter une offre sur Alitalia sans avoir accès aux comptes de la compagnie publique pendant au moins trois semaines.

Air One estime que c'est désormais au gouvernement italien de dire s'il souhaite voir d'autres offres.

Deepa Babington, version française Marc Angrand et Danielle Rouquié

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...