Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Rome estime qu'air france est la seule chance d'alitalia
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
12.980 € +0.78 % Temps réel Euronext Paris
12.925 €Ouverture : +0.43 %Perf Ouverture : 13.135 €+ Haut : 12.900 €+ Bas :
12.880 €Clôture veille : 3 315 530Volume : +0.88 %Capi échangé : 4 871 M€Capi. :

Air france -klm : Rome estime qu'air france est la seule chance d'alitalia

Rome estime qu'air france est la seule chance d'alitaliaRome estime qu'air france est la seule chance d'alitalia

ROME (Reuters) - La seule alternative pour Alitalia à un arrangement avec Air France-KLM est d'être placée sous tutelle par l'Etat, a déclaré le ministre de l'Economie italien Tommaso Padoa-Schioppa.

Mais cette dernière solution impliquerait pour la compagnie et son personnel des conséquences bien plus douloureuses que celles résultant des propositions d'Air France-KLM, a ajouté Pados-Schioppa.

Ce dernier a exclu toute contre-offre qui serait menée par des hommes d'affaires du privé, comme le suggère le chef de l'opposition Silvio Berlusconi, la jugeant "impossible" et inadaptée à une société où une restructuration d'envergure s'impose.

L'Etat ne peut se permettre de retarder encore la cession de sa participation de 49,9% dans Alitalia et accorder à la compagnie aérienne un crédit-relais de 300 millions d'euros pris sur les fonds publics est impossible tant qu'il n'y aura pas eu d'accord définitif avec Air France-KLM, a poursuivi Padoa-Schioppa.

"Il n'y a jamais eu dans l'histoire des privatisations de l'Etat une telle convergence d'éléments difficiles", a observé le ministre, lors d'une audition parlementaire.

Le projet d'un rapprochement entre Air France-KLM et Alitalia n'est pas à l'abri de l'échec car il suscite une vive opposition des syndicats et de l'opérateur de l'aéroport milanais de Malpensa, ainsi que de certains milieux politiques.

Giselda Vagnoni, version française Wilfrid Exbrayat L'Etat italien ne peut pas reporter la cession de sa participation dans Alitalia et ne peut pas accorder de prêt relais à la compagnie aérienne sans accord ferme avec Air France-KLM, selon le ministre italien de l'Economie Tommaso Padoa-Schioppa. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Garofalo

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...