Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIR FRANCE -KLM

AF - FR0000031122 SRD PEA PEA-PME
5.084 € +0.32 % Temps réel Euronext Paris

Air france -klm : Recul de 16% du bénéfice net 2007-2008 d'air-france klm

jeudi 22 mai 2008 à 08h56
Recul de 16% du bénéfice net 2007-2008 d'air-france klm

PARIS (Reuters) - Air France-KLM publie un résultat net annuel en baisse de 16%, pénalisé par une charge exceptionnelle, et prévenu que sa facture de carburant augmenterait de plus d'un milliard d'euros en 2008-2009.

La compagnie franco-néerlandaise a communiqué un bénéfice net de 748 millions d'euros sur l'exercice 2007-2008 clos fin mars et indiqué avoir passé une provision de 530 millions d'euros avant impôt au quatrième trimestre pour faire face aux conséquences d'une enquête lancée en 2006 par l'Union européenne et aux Etats-Unis sur une éventuelle entente sur les prix dans les activités cargo.

Le bénéfice d'exploitation a progressé de 13,3% à 1,4 milliard d'euros tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 4,5% à 24,1 milliards d'euros.

Les analystes du consensus Reuters Estimates, arrêté au 21 mai, tablaient en moyenne sur un bénéfice d'exploitation de 1.474 millions d'euros, sur un résultat net de 1.215 millions d'euros et sur un chiffre d'affaires de 24,1 milliards.

"Sur la base d'un baril à 120 dollars et d'une parité euro-dollar de 1,56, la facture pétrolière devrait augmenter de 1,1 milliard d'euros sur l'exercice 2008-2009", précise Air France-KLM dans un communiqué.

En 2007-2008, elle a progressé de 7,4% à 4,6 milliards d'euros.

"Dans ces conditions, et sous réserve que les conditions de marché se maintiennent, le groupe a pour objectif de dégager un bénéfice d'exploitation nettement positif de l'ordre d'un milliard d'euros", ajoute le document, diffusant pour la première fois un objectif de résultat.

Jean-Cyril Spinetta, président d'Air France-KLM, note de son côté que "l'exercice qui vient de commencer s'annonce difficile. Le prix du pétrole et l'économie mondiale créent des incertitudes."

PRESSION DU BARIL

La semaine dernière, Air France et KLM ont notifié un relèvement de leurs "surcharges" carburant et prévenu que celles-ci resteraient en vigueur tant que les cours ne redescendraient pas durablement sous le seuil de 105 dollars.

Jeudi, le baril de brut léger américain a dépassé les 135 dollars en Asie.

Au cours d'une réunion de presse, Philippe Calavia, directeur général adjoint économie et finances d'Air France-KLM, a d'autre part affirmé son groupe envisageait de négocier des pénalités avec Airbus en raison des nouveaux retards de l'A380.

"Nous attendons la fin du mois pour connaître les dates précises de livraisons pour véritablement apprécier l'impact de ces délais", a-t-il dit.

Interrogé sur l'intention de la compagnie de négocier des pénalités avec le constructeur, le dirigeant a répondu :"oui."

Airbus, la principale filiale du géant européen d'aéronautique et de défense, a annoncé début mai que le programme du gros porteur A380 connaîtrait un quatrième retard, cette fois de deux à trois mois .

Air France a commandé 12 exemplaires de l'A380 dont la livraison devrait débuter en avril 2009.

Matthias Blamont Air France-KLM publie un résultat net annuel en baisse de 16%, pénalisé par une charge exceptionnelle, et prévient que sa facture de carburant augmentera de plus d'un milliard d'euros en 2008-2009. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIR FRANCE -KLM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat