Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Pourrait annoncer une perte de 300 me en 2011
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
11.610 € -6.11 % Temps réel Euronext Paris
12.265 €Ouverture : -5.34 %Perf Ouverture : 12.660 €+ Haut : 11.450 €+ Bas :
12.365 €Clôture veille : 9 066 790Volume : +3.02 %Capi échangé : 3 486 M€Capi. :

Air france -klm : Pourrait annoncer une perte de 300 me en 2011

tradingsat

(CercleFinance.com) - Air France-KLM pourrait annoncer une perte opérationnelle de 300 ME en 2011, selon Libération. Cette perte serait liée à la hausse des prix du pétrole et à la baisse du prix des billets. Libération s'est procuré le rapport réalisé par le cabinet Secafi pour le Comité central d'entreprise d'Air France.

Selon le rapport la perte pourrait atteindre 500 ME en 2012. Cependant, une baisse de 13% du prix du baril de pétrole permettrait de retrouver l'équilibre financier en 2012.

La direction a conclu le 6 décembre dernier avec Natixis un contrat de swap (total return swap) d`une durée de quatre ans relatif aux obligations à option de conversion et/ou d`échange en actions nouvelles ou existantes Air France-KLM émises par Air France le 22 avril 2005 et à échéance 2020.

Afin de constituer la couverture de ce contrat, Natixis a lancé une procédure contractuelle d`acquisition des OCEANE. A cette occasion, Natixis a acquis 18.692.474 OCEANE, soit environ 85,16% du montant initialement émis.

Grâce à cette opération, Air France reporte à avril 2016 au plus tôt le remboursement de 383,2 millions d'euros sur 450 millions d`euros (les 66,8 millions d'euros restants, correspondant aux 3.258.150 OCEANE n'ayant pas été apportées à Natixis dans le cadre de la procédure, demeurent, eux, soumis à l`option de remboursement au gré des porteurs le 1er avril 2012).

Dans le cadre de cette opération, Air France comptabilisera au 31 décembre 2011, par anticipation sur avril 2012, une charge financière non monétaire estimée à ce jour à 45 millions d`euros.

Air France prévoirait un premier plan de 2 000 suppressions d'emplois pour 2012 dans le cadre d'un plan d'économies de 800 millions d'euros sur trois ans, rapportait La Tribune. D'après le quotidien économique, ces suppressions de postes se réaliseraient par le gel des embauches et des départs naturels, après déjà plus de 4 000 non-renouvellements de postes au cours des quinze derniers mois.

Parallèlement, la compagnie aérienne aurait l'intention de présenter un ensemble de mesures d'économies au mois de janvier, à l'occasion d'un conseil d'administration. Après le gel des embauches décidé en septembre, la direction devrait, selon plusieurs sources concordantes citées par La Tribune, instaurer le blocage des salaires. Cette mesure devrait être étudiée le 11 janvier prochain et faire partie du plan d'économies examiné le même jour en conseil d'administration.

Concrètement, ce gel concernerait les augmentations générales, les primes liées à la productivité et les promotions. Les différentes mesures permettraient de dégager plusieurs dizaines de millions d'euros d'économies, non pas en 2012, mais en 2013.

Par ailleurs, les fréquences de vols les plus déficitaires seraient arrêtées, ajoute La Tribune. Ce plan doit contribuer majoritairement aux quelque 800 millions d'euros d'économies annuelles visées par le Groupe Air France-KLM sur une période de trois ans. Pour atteindre cet objectif, un deuxième plan, encore plus lourd, serait présenté en mai-juin pour selon le journal.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI