Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Moscou pourrait punir des compagnies aériennes de l'UE
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
11.390 € -3.15 % Temps réel Euronext Paris
11.780 €Ouverture : -3.31 %Perf Ouverture : 11.935 €+ Haut : 11.385 €+ Bas :
11.760 €Clôture veille : 4 064 370Volume : +0.95 %Capi échangé : 4 882 M€Capi. :

Air france -klm : Moscou pourrait punir des compagnies aériennes de l'UE

Moscou pourrait punir des compagnies aériennes de l'UEMoscou pourrait punir des compagnies aériennes de l'UE

par Maria Kiselyova et Gleb Stolyarov

MOSCOU (Reuters) - Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a brandi mardi la menace de mesures de rétorsion après les nouvelles sanctions prises contre Moscou par l'Union européenne, qui ont abouti à la suspension des vols d'une filiale de la compagnie nationale Aeroflot, et un quotidien a rapporté que les avions européens pourraient se voir interdire le survol de la Sibérie.

Dobrolyot, une compagnie à bas prix exploitée par Aeroflot, a suspendu tous ses vols la semaine dernière, son contrat de location d'avions ayant été annulé par les nouvelles sanctions adoptées par l'UE à l'encontre de Moscou car elle dessert la Crimée, la région ukrainienne annexée par la Russie en mars.

"Nous devrions débattre d'éventuelles représailles", a déclaré Dmitri Medvedev lors d'une réunion mardi avec son ministre des Transports et le directeur général délégué d'Aeroflot.

Le quotidien économique Vedomosti a rapporté de son côté que la Russie pourrait réduire voire interdire l'utilisation par les compagnies européennes des couloirs aériens transsibériens, ce qui pourrait augmenter le coût de leurs vols à destination de l'Asie en les contraignant à des détours longs et coûteux.

La question des restrictions de vols de transit au-dessus du territoire russe est débattue au sein des ministères des Affaires étrangères et des Transports, a dit une source à Vedomosti.

De telles mesures pénaliseraient les compagnies européennes par rapport à leurs rivales asiatiques mais elles priveraient aussi l'Etat russe des recettes tirées des droits de survol.

A la Bourse de Moscou, l'action Aeroflot a perdu près de 6% mardi. Selon Vedomosti, la compagnie empoche chaque année quelque 300 millions de dollars de droits de survol.

Le quotidien ajoute qu'une interdiction de survol de la Sibérie pourrait coûter un milliard d'euros en trois mois à Lufthansa, British Airways et Air France.

Lufthansa a déclaré qu'environ 180 de ses vols survolaient la Sibérie chaque semaine mais le transporteur allemand s'est refusé à tout autre commentaire, tout comme British Airways.

(Maria Kiselyova et Gleb Stolyarov; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...