Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIR FRANCE -KLM

AF - FR0000031122 SRD PEA PEA-PME
5.084 € +0.32 % Temps réel Euronext Paris

Air france -klm : Les vols d'alitalia ne seront plus garantis dès lundi

samedi 13 septembre 2008 à 16h22
Les vols d'alitalia ne seront plus garantis dès lundi

par Alberto Sisto et Robin Pomeroy

ROME (Reuters) - L'administrateur de la compagnie aérienne Alitalia a annoncé samedi que les vols de la compagnie italienne ne pourraient plus être garantis à partir de lundi.

Augusto Fantozzi a expliqué que les difficultés financières de la compagnie menaçaient le paiement du kérosène.

Nommé après le dépôt de bilan d'Alitalia, fin août, l'administrateur s'exprimait devant les représentants syndicaux de la compagnie italienne au lendemain de l'expiration du délai qu'il s'était donné pour parvenir à un accord entre les syndicats de l'entreprise et un groupe d'investisseurs italiens en principe prêts à racheter les actifs rentables de la compagnie. L'échéance n'a pu être respectée.

Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a convoqué de son côté à Rome une réunion ministérielle consacrée à l'avenir de la compagnie nationale qui, dit-il, doit rester sous contrôle italien.

Berlusconi, qui a fait de ce dossier l'une des priorités de son troisième mandat, a assuré qu'il ferait tout son possible pour sauver Alitalia de la liquidation.

"Le pouvoir exécutif est toujours prêt avec ses ministres, et aujourd'hui avec le président du Conseil, à apporter tout le soutien possible pour parvenir à l'unique solution possible qui évitera la faillite de la compagnie aérienne", a-t-il dit à l'agence de presse Ansa.

Pour Maurizio Sacconi, ministre du Travail, les chances de survie d'Alitalia relèvent du 50-50. "Nous sommes entrés dans la dernière phase de la longue et tortueuse saga Alitalia et les deux issues restent encore également probables", a-t-il dit.

Les syndicats d'Alitalia, qui avaient fait échouer en avril un plan de reprise de la compagnie par Air France-KLM négocié par le précédent gouvernement, sont aujourd'hui soumis à une forte pression pour accepter les réductions d'emploi et une renégociation de leurs conditions de travail qu'impose le plan sur la table.

"Ce qui est certain, c'est que la compagnie est en faillite et qu'il n'y a pas d'autre solution", soulignait ainsi vendredi le ministre de l'Industrie, Claudio Scajola. "Soit un accord est conclu, soit tous les salariés seront licenciés."

Regroupés au sein d'un consortium, le CAI, les investisseurs italiens mobilisés par Berlusconi ont annoncé samedi qu'ils ne feraient pas de concessions supplémentaires aux employés.

Alitalia, qui a accumulé près de 1,2 milliard d'euros de dettes selon les données communiquées en juillet, n'a plus enregistré de bénéfices depuis 1999.

Version française Henri-Pierre André L'administrateur de la compagnie aérienne Alitalia a annoncé samedi que rien ne pouvait désormais garantir que les vols pourraient être maintenus à partir de lundi. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi REUTERS

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIR FRANCE -KLM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat