Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Le sort du dossier air france-klm-alitalia toujours incertain
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
12.980 € +0.78 % Temps réel Euronext Paris
12.925 €Ouverture : +0.43 %Perf Ouverture : 13.135 €+ Haut : 12.900 €+ Bas :
12.880 €Clôture veille : 3 315 530Volume : +0.88 %Capi échangé : 4 871 M€Capi. :

Air france -klm : Le sort du dossier air france-klm-alitalia toujours incertain

tradingsat

par Matthias Blamont et Alberto Sisto

LONDRES-ROME (Reuters) - L'incertitude plane toujours sur le sort du dossier Air France-KLM-Alitalia alors que les syndicats italiens semblent rester, dans une large majorité, hostiles au projet de reprise présenté par la compagnie aérienne franco-néerlandaise.

Une porte-parole d'Air France-KLM a indiqué dans la soirée "que les discussions se poursuivaient" malgré le départ de la table des négociations du syndicat UIL, lequel exige une pause des débats jusqu'aux élections législatives prévues en Italie les 13 et 14 avril.

Les pourparlers entre Air France-KLM et Alitalia, exsangue financièrement, doivent théoriquement s'achever ce lundi.

Une source syndicale a néanmoins confié à Reuters que Jean-Cyril Spinetta, le président d'Air France-KLM, espérait la signature d'un accord "de base" d'ici à mardi, une information qui n'a pas pu être confirmée dans l'immédiat.

Les dernières concessions en matière d'emploi présentées par Air France-KLM à la veille du week-end ont été rejetées côté italien .

"La situation d'Alitalia est difficile, je ne peux pas deviner quel sera le résultat des négociations que nous avons engagées. Mais nous avons fait une offre précise, l'avenir (de l'offre) dépend maintenant de nos partenaires italiens", a déclaré plus tôt dans la journée Pierre-Henri Gourgeon, directeur général délégué d'Air France-KLM, au cours d'une conférence de presse à Londres organisée à l'occasion de l'entrée en vigueur de l'accord "Ciel ouvert" entre l'Europe et les Etats-Unis.

"Air France-KLM a parfaitement les moyens de se développer sans Alitalia. Pour autant, nous espérons vraiment qu'ils (Alitalia) accepteront notre proposition, c'est dans l'intérêt des deux groupes", a-t-il ajouté.

Le dirigeant a également souligné que son entreprise était disposée à prolonger la négociation. "C'est toutefois aux Italiens de décider de quelle façon ils souhaitent procéder", a-t-il dit.

DEREGULATION

Air France-KLM a par ailleurs annoncé lundi l'ouverture immédiate, en partage de codes avec son partenaire américain Delta, de trois nouvelles lignes transatlantiques au départ de Londres-Heathrow dans le cadre de l'accord "Ciel ouvert", vers Atlanta, Los Angeles et New York.

Cette initiative traduit l'application concrète de la coentreprise signée entre Air France et Delta en octobre 2007. Les deux transporteurs sont membres de l'alliance Skyteam.

Au terme de quatre ans de négociations, les compagnies aériennes américaines et européennes sont autorisées, depuis dimanche, à desservir tous les aéroports de leur choix à partir de n'importe quelle ville située entre le Vieux Continent et les Etats-Unis.

Cette dérégulation permet notamment aux majors d'Europe continentales que sont Air France-KLM, Lufthansa ou Iberia de venir chasser, à partir d'Heathrow, sur le créneau des lignes transatlantiques, lucratives, exploitées par British Airways.

D'après un palmarès établi par l'Association internationale du transport aérien (IATA), British Airways détient une part de marché de 11,6% sur l'axe Europe-Etats-Unis ce qui la place en position de champion incontesté. Air France-KLM se classe en huitième position avec 6,5% du marché.

Pierre-Henri Gourgeon n'a pas souhaité fournir d'objectifs chiffrés concernant les vols d'Air France-KLM entre Londres et les Etats-Unis.

"Nous souhaitons améliorer notre part de marché, ou au moins la protéger", a-t-il plaidé. Selon lui, la concurrence induite par l'entrée en vigueur d'"OpenSkyes" placera les grandes compagnies aériennes européennes sous une "très forte pression."

Le titre Air France-KLM a progressé de 0,68% à 17,84 euros lundi à la Bourse de Paris.

Avec la contribution de Deepa Babington

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...