Bourse > Air france -klm > Air france -klm : La rupture des négociations avec alitalia "n'est pas de notre fait" (spinetta)
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
13.210 € +1.77 % Temps réel Euronext Paris
13.015 €Ouverture : +1.50 %Perf Ouverture : 13.250 €+ Haut : 13.015 €+ Bas :
12.980 €Clôture veille : 3 253 870Volume : +0.87 %Capi échangé : 4 957 M€Capi. :

Air france -klm : La rupture des négociations avec alitalia "n'est pas de notre fait" (spinetta)

tradingsat

(Tradingsat.com) - Les négociations entre Air France et Alitalia ont été interrompues mercredi soir pour cause de vues inconciliables avec les exigences des syndicats de la compagnies italienne. Le président d'Alitalia, Maurizio Prato, qui soutenait le projet de rachat par la compagnie franco-néerlandaise, a démissionné.

Dans un communiqué Air France rappelle qu'elle avait clairement indiqué lors du dépôt de son offre définitive le 14 mars dernier "qu'elle subordonnerait cette offre à l'obtention préalable d'un accord avec les organisations représentatives de la majorité des différentes catégories de personnels d'Alitalia".

Air France-KLM sait d'expérience en effet "que dans l'industrie du transport aérien, aucun plan de restructuration n'a jamais réussi s'il n'était accepté par les salariés".

Mais, indique la compagnie dirigée par Jean-Cyril Spinetta, "après plusieurs longues réunions de négociations, les organisations syndicales ont formulé aujourd'hui une proposition nouvelle qui s'inscrit dans un cadre totalement différent de celui auquel Air France-KLM s'est conformé depuis l'automne 2007. Sur la forme, Air France-KLM a donc dû constater à regret que les conditions d'une poursuite des négociations n'étaient plus réunies".

Cette nouvelle proposition conduirait en effet à maintenir dans le périmètre d'Alitalia des activités induisant de lourdes pertes, paraît incompatible avec l'objectif d'un retour rapide à la rentabilité.

Le président Spinetta "prend acte avec regret de la rupture des négociations qui n'est pas de notre fait. C'est un projet auquel je croyais profondément et auquel je continue de croire, parce qu'il aurait permis à Alitalia de retrouver rapidement le chemin de la croissance rentable".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...