Bourse > Air france -klm > Air france -klm : La baisse des prix des billets et une grève plombent Lufthansa
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
8.018 € +6.06 % Temps réel Euronext Paris
7.720 €Ouverture : +3.86 %Perf Ouverture : 8.030 €+ Haut : 7.720 €+ Bas :
7.560 €Clôture veille : 7 054 330Volume : +2.35 %Capi échangé : 2 407 M€Capi. :

Air france -klm : La baisse des prix des billets et une grève plombent Lufthansa

La baisse des prix des billets et une grève plombent LufthansaLa baisse des prix des billets et une grève plombent Lufthansa

par Victoria Bryan

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a annoncé jeudi un bénéfice inférieur aux prévisions au deuxième trimestre, en raison d'une baisse continue des prix des billets en Amérique du Nord, en Asie et en Europe et de l'impact d'une grève.

"Nous ne sommes pas contents du deuxième trimestre... Nous avons beaucoup à rattraper durant l'été", a dit la directrice financière Simone Menne.

Lufthansa et sa concurrente Air France-KLM ont du mal à s'adapter à la concurrence des compagnies low cost en Europe et des compagnies du Golfe sur les liaisons internationales, ce qui les a conduites à des "profit warnings" ces deux derniers mois.

Elles tentent de répliquer en s'investissant dans le segment low cost pour tenter de résister à des compagnies telles que Ryanair, easyJet ou Vueling, filiale de British Airways, société mère d'IAG.

"Nous voulons cibler un segment de prix et une clientèle que nous ne visions pas avant", a déclaré Simone Menne.

La première compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires a fait état d'un bénéfice d'exploitation de 359 millions d'euros, bien inférieur au consensus Reuters le donnant à 416 millions.

Au premier semestre, les grèves ont amputé le bénéfice de ses activités passagers de 60 millions d'euros.

Les rendements ont baissé de 2,6%, ajustés des effets de change, durant la période avril-juin, après des reculs de 1% sur chacun des deux trimestres précédents.

Ses ventes trimestrielles ont atteint 7,7 milliards d'euros, un chiffre globalement conforme au consensus (7,68 milliards).

La compagnie allemande a également passé une provision sur sa filiale Austrian Airlines en attendant une décision de la Cour européenne de justice sur la validité des accords salariaux conclus avant le rachat par Lufthansa.

Lufthansa confirme toutefois sa prévision d'un bénéfice d'exploitation de l'ordre du milliard d'euros en 2014 et de deux milliards d'euros en 2015. Le groupe avait abaissé mi-juin ses objectifs de résultats 2014 et 2015.

L'action, malmenée depuis le "profit-warning", cède 5% en Bourse de Francfort.

Le nouveau président du directoire Carsten Spohr a dit que Lufthansa augmenterait de 2% ses capacités en sièges cet hiver, au lieu des 4% prévus.

La compagnie aérienne pense que le marché restera médiocre au second semestre mais les réductions de capacités pourraient apporter un bol d'air par rapport au semestre précédent.

Simone Menne a sinon déclaré que le conseil de surveillance se réunirait en septembre pour décider s'il y avait lieu d'acheter 10 Airbus A320 pour la filiale à bas tarif Eurowings.

Elle a ajouté que Lufthansa entendait toujours verser un dividende et ne comptait pas commander davantage de très gros porteurs A380 après que Skymark Airlines eut annulé sa propre commande.

La filiale Austrian Airlines subit quelques répercussions de la crise ukrainienne mais il n'y aura aucun impact visible au niveau du groupe, a encore dit la directrice financière.

(Wilfrid Exbrayat et Mathilde Gardin pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...